Economie

MINISTERE DU COMMERCE : LE MINISTRE DU COMMERCE FAIT L’ETAT DES LIEUX DE SON DEPARTEMENT FACE AUX HOMMES DE MEDIAS.

0
Boubacar Barry big up
Mode nuit

Le Ministre du Commerce Boubacar Barry était face aux médias ce vendredi 03 janvier 2020, à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse des membres du gouvernement. Au cours de cette conférence, Monsieur le Ministre a fait la situation de son de département depuis l’indépendance de la Guinée à nos jours.

Cette présentation a porté sur la mission et les attributions du ministère, l’évolution du commerce, le profil commercial, les initiatives en cours et les grands défis du ministère. 
Parlant de l’évolution du commerce en Guinée, Monsieur le Ministre a souligné que depuis l’indépendance à nos jours le commerce a connu trois phases à savoir :
de 1958 à 1984 : caractérisé par le commerce d’Etat, de 1984 à 2010 : caractérisé par le Commerce libéral peu structure et de 2010 à nos jours : caractérisé par le Commerce libéral mieux intégré. 

Concernant le profil commercial de la Guinée, Boubacar Barry a précisé que la balance commerciale est excédentaire avec 1 110,01 millions USD en 2017 et 592,42 millions USD en 2018 (source BCRG, Mai 2019), les exportations sont faites en matières brutes (bauxite, or, diamant, produits agricoles…) et importe des matériels et équipements, et des denrées de première nécessité (riz, huiles alimentaires, sucre…) et l’activité commerciale est prédominée par l’informel. En 2018, les principales zones d’exportation de la Guinée sont l’Asie (37,16%), la CEDEAO (16,84%), l’Union européenne (13,91%) et les autres pays (23,61%).


Les principales zones de provenance des produits importés par les agents économiques résidents sont l’Union européenne (39,41%), l’Asie (26,28%), le Continent américain (4,57%), la CEDEAO (4,49%), et les autres pays (16,16%).

Quant aux initiatives, Boubacar Barry dira que, son département envisage de faire la biométrie des opérateurs économiques et la délivrance des cartes professionnelles de commerçants numérisées et sécurisées ; la construction d’un nouveau laboratoire de contrôle de qualité à Matoto, L’autonomisation des EPA: l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations (AGUIPEX) et l’Office National de Contrôle de Qualité (ONCQ), à travers le relèvement des tarifs de prestations, la mise à jour et ‘’l’ameublement’’ des cadres organiques, l’obtention du statut d’EPA, la mise en place des Conseils d’Administration et le développement d’outils de planification et de management (plan stratégique, stratégies nationales Export, manuels de procédures…) 

Les défis demeurent dans la mise du Commerce guinéen dans les normes et en phase avec le contexte actuel à travers entre autres, la Révision de la Politique Commerciale de la Guinée, vieille de 10 ans, l’élaboration de sa Stratégie de mise en œuvre, la mise en œuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf), l’opérationnalisation de la biométrie des opérateurs économiques, l’assainissement du marché guinéen, pour le débarrasser de produits impropres à la consommation, le renforcement des capacités institutionnelles et techniques (ressources humaines) du Ministère du Commerce, au niveau central et déconcentré etc.

Pour terminer, Monsieur le Ministre a remercié le Chef de l’Etat, le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers pour leur apport inestimable à son département pour l’atteinte de ses objectifs.

Le Service de Communication du Ministère.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci !

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Economie