votre espace publicite 2018

Le ministre de la Justice Me Check Sako et l’ensemble de ses techniciens face à la presse

Le ministre de la Justice Me Check Sako et l’ensemble de ses techniciens face à la presse
VOTRE NOTE

Le ministre de la Justice Me Check Sako et l’ensemble de ses techniciens face à la presse pour statuer un certain nombre de dossiers brûlants seront traités. Voici en filigrane les sujets qui sont en train d’être abordés :

1- Les vacances judiciaires ;

2- La nouvelle Chancellerie ;

3- Les concours des élèves greffiers et des auditeurs de Justice (Magistrats) ;

4- la situation des artistes : Elie KAMANO et TAKANA ZION ;

5-la situation du dossier de 28 septembre ;

6-La question de traites des êtres humains et leur répression ;

7-Les affaires de faux dans certains actes administratifs (certificats de nationalités, Passeports etc…) ;

8- La loi anti-corruption déjà votée à l’assemblée Nationale (les points forts de cette loi) ;

9- La loi sur le terrorisme à venir ;

10- Problématique des « Maisons de Justice » anciennement « Centre d’information de Proximité » CIP, avant-projet de décret sur les Maisons de Justice en République de Guinée ;

11- Les lynchages populaires (les cas de Conakry et les autres villes de l’intérieur du pays).

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

A LIRE >>  Cheick Sako ministre guinéen de la justice "Les auteurs présumés du massacre du 28 septembre 2009 seront bientôt jugés"

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.