Libre opinionPolitique

On présente le RPG comme le parti martyr des années Conté.

On présente le RPG comme le parti martyr des années Conté. Mais, vous pouvez consulter sur Google la liste officielle des martyrs du RPG établie par la direction nationale du parti. Vous y dénombrerez 30 victimes tués de 1990 à 2008 (toutefois, parmi eux, il y a 4 élèves et étudiants tués lors des manifestations de grève des étudiants de 1990-1992).

A Conakry, un seul militant du RPG tué lors de la marche de l’opposition du 25 mai 1992 et un autre qui a trouvé la mort lors de sa détention à la DPJ et donc les 24 autres ont été tués dans les fiefs du parti en Haute Guinée. Tel est le bilan des morts du RPG de 1990 à 2008. 


Alpha Condé a toujours surfé sur ces violences infligées à ses partisans jusqu’à sa prise du pouvoir en 2010.

En principe, à sa place, tout démocrate aurait tiré les leçons de ces années de violences d’Etat dans notre pays pour bannir définitivement toutes ces pratiques criminelles au cœur de l’Etat en faisant respecter la Constitution qui garantit les droits et libertés fondamentaux des citoyennes et citoyens Guinéens.
Il ne l’a pas fait, bien au contraire, voilà qu’en l’espace de trois, précisément en cinq jours de manifestations du FNDC, ses forces de répression ont abattu lâchement 30 jeunes gens.

A LIRE >>  GUINEE- Présentation de la feuille de route du Gouvernement Mohamed Beavogui

Le bilan des morts du FNDC du 14 octobre 2019 au 14 janvier 2020, soit 30 morts contre le bilan des morts du RPG, soit 26 morts de 1991 à 2008. 
Paradoxalement, c’est le RPG qui accuse l’UFDG de faire un décompte macabre de ses victimes en oubliant sa propre liste détaillée de tous ses militants tués et arrêtés durant la période de son opposition au pouvoir du général Lansana Conté.

Aujourd’hui, il y a plus d’une centaine de jeunes tués lors des manifestations de l’opposition qui sont enterrés à la place des martyrs du cimetière de Bambeto.

Nous devons arrêter Alpha Condé dans sa folie meurtrière. Le mythe de l’opposant historique qui avait pour ambition d’instaurer la démocratie et l’Etat de droit a volé en éclats. Les Guinéens et le monde découvre le vrai visage du dictateur impitoyable et assoiffé de pouvoir. A son âge, il est prêt à mettre notre pays à feu et à sang pour s’octroyer une présidence à vie. 

Tout au long de notre histoire, nos Forces de Défense et de Sécurité ont eu pour tradition de massacrer leurs propres compatriotes pour aider servilement les chefs d’Etat successifs du pays à consolider leur pouvoir. Qui pour protéger les populations désarmées de Guinée ?

A LIRE >>  Dadis : En attendant procès et verdicts de la justice

Alpha Saliou Wann

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.