Paul Moussa Diawara en liberté conditionnel en attendant son procès en appel
Paul-Moussa-Diawara
Paul-Moussa-Diawara

Paul Moussa Diawara en liberté conditionnel en attendant son procès en appel

Paul Moussa Diawara et Inza Bayo, deux anciens responsables de l’Office Guinéen de Publicité (OGP), ont recouvré la liberté ce jeudi, 27 juin 2019. Selon maître Alsény Sylla, un des avocats de la défense, ses clients, condamnés en première instance pour détournement de fonds et complicité, ont bénéficié « d’une main levée de mandat » leur permettant de rentrer à la maison jusqu’à l’ouverture du procès en appel.

Après leur limogeage, par un décret du président Alpha Condé, le jeudi 07 juin 2018, suivi d’une longue procédure judiciaire, Paul Moussa Diawara (ancien Directeur Général de l’OGP) et Inza Bayo, son ancien Directeur administratif et financier, avaient été condamné, le lundi 15 avril 2019, à cinq ans de prison ferme et au paiement d’un amende de 50 millions de francs guinéens chacun pour avoir détourné plus de 42 milliards de francs guinéens à la tête de l’office guinéen de publicité (OGP).

La condamnation de Paul Moussa Diawara et Inza Bayo à 5 ans de prison ferme, par le tribunal correctionnel de Kaloum, avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Les deux prévenus avaient été reconnus coupables des faits de détournement de fonds et complicité, sur près de 40 milliards de francs guinéens.

Joint au téléphone dans l’après-midi de ce jeudi, maître Alsény Sylla a confirmé l’information. « Paul Moussa et Inza Bayo ont bénéficié d’une main levée de mandat. La conséquence, c’est la liberté pour eux. C’est nous qui avions introduit cette requête auprès de la Cour d’Appel de Conakry. Le procès va continuer. Cette décision leur permet de retrouver leur ancien statut pénal, puisqu’ils comparaissaient libres », a expliqué l’avocat.

Le procès en appel des deux anciens responsables de l’OGP est programmé pour le lundi, 1er juillet 2019.

A rappeler que Paul Moussa Diawara, ex DG de l’OGP, avait été condamné, en même temps qu’Inza Bayo, son comptable, pour le détournement d’un montant de 39 milliards 679 millions 27 milles 698 francs guinéens. Chacun d’eux avait écopé de 5 ans de prison ferme. Les deux hommes avaient été également condamnés à rembourser le montant détourné, plus une amende de 50 millions chacun, et une somme de plus de 9 milliards de francs guinéens qu’ils doivent payer solidairement à titre de dommages et intérêts.

A suivre !

source Guineematin.com

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Fabou Camara, le nouveau visage de la terreur en Guinée.

Qui peut se prévaloir de la qualité de officier de police judiciaire et bénéficier d’un privilège de juridiction?

Qui peut se prévaloir de la qualité de officier de police judiciaire et bénéficier d’un …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !