Poème : Des certitudes qui laissent place aux erreurs…

0
Elhadj Ousmane Baldé
Elhadj Ousmane Baldé
Mode nuit

Tu vois un détenu nu
Très mal entretenu
Un, provisoirement détenu
Qui est salement retenu
Un commissaire parvenu
Qui n’sait rien d’ce qui est convenu
Qui ne sait point traité un prévenu.

Tu vois un élève mal élevé
Tu pleures la ruine d’la relève
Comme un arbre qui perd sa sève
D’classes comme des maquis s’élèvent
Sans aucun contrôle, la qualité crève
Des apprenants démotivés, s’soulèvent
Contre les bons, ils luttent et crèvent l’rêves.

Tu vois une fille qui ne sait que s’maquiller
Avec une tête complètement démaquiller
Dépourvue de beauté intérieure, désorientée
Qui met en avant la nudité
En criant haut « liberté »
En tâchant le féminisme engagé
En le souillant dans une attitude effrontée.

Tu vois un mec avec le pantalon au talon
Qui se prend pour le sauvage étalon
Tu vois grandir l’esprit du bouffon
Le listing de ses adeptes devenir trop long
Contre la tradition, il y a trop d’félons
Qui importent d’comportements brouillons
Pour les mêler à notre vie de con.

Tu vois un Karamoko pervers
Trop d’actions par revers
Un moraliste qui tient dans sa main une bière
Un enseignant au niveau abcdaire
Une révolution qui sonne avant l’heure
Une vérité qui cède face aux leurres
Des certitudes qui laissent place aux erreurs…

#JeCogneParLesMots par Elhadj Ousmane Baldé

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

0
conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci !

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.