Libre opinionPolitique

Politique : La Basse-Côte n’a-t-elle pas trahi les espoirs du régime Condé ?

0
90F634E4 7FDA 40E3 85F0 3DEA68DEFC15 - Politique : La Basse-Côte n’a-t-elle pas trahi les espoirs du régime Condé ?
Temps de lecture : 2 minutes

Politique : La Basse-Côte n’a-t-elle pas trahi les espoirs du régime Condé ?

C’est la région coqueluche de la gouvernance actuelle. Elle a bénéficié de tous les privilèges. Trois Chefs de gouvernement, de nombreux Ministres, Des régies financières les plus importantes du pays, des Secrétaires Généraux… C’est la région qui a tout eu ou presque trop eu sans trop d’efforts. Même sous le règne du feu Général Lansana Conté, fils de la contrée, la Guinée maritime n’a jamais autant été gratifiée d’une telle largesse. On est à même de dire que le Président Alpha Condé a sevré les autres parties du pays en faveur de ses oncles.
Le Koro national a offert un paradis sur terre aux hommes du sel, de la mangrove et des agrumes. Et force est de constater qu’après 9 ans dans le beurre et le bonheur avec tous ses honneurs, la monnaie n’a pas été rendue.
Il est difficile d’admettre qu’après de nombreux efforts que le Chef de l’État soit mis en difficulté par ses opposants. Qu’il soit confronté au défi de la mobilisation. C’est inadmissible voire même impossible d’y croire.
Après une lecture de la situation, l’on est en mesure de soulever des hypothèses possibles.
D’abord, le Chef de l’État n’a-t-il pas péché dans le choix de ses hommes ? La plupart des élites issues de la région sont moins représentatives et symbolisent aux yeux de l’opinion : le retard de la Guinée, la mal gouvernance, l’égoïste, l’impopularité et grands vendeurs d’illusions. La Basse-Côte était jusque-là leur marchandise de survie.
En plus, pourquoi toujours les mêmes ? C’est comme si l’État serait devenu une entreprise au sein de laquelle ils ont des actions.
La très difficile cohabitation d’intérêts avec les caciques du RPG. C’est une pilule amère difficile à avaler par les vrais militants du parti au pouvoir de voir tous les efforts de lutte consentis pendant plusieurs décennies soient très mal récompensés. Ils sont bousculés par des gens qui n’ont jamais ou presque pas mouillé le maillot jaune.
Enfin, l’ouverture politique proclamée en 2010 vers les princes héritiers du bonheur a été sans modération. Le Chef de l’État a eu la maladresse politique de se confiner dans une distribution des pouvoirs de l’État sur une base régionaliste. Il est malheureusement devenu esclave de ses promesses malgré tout.
Face à la tempête politique actuelle, l’on s’interroge sur la sincérité des princes héritiers du bonheur.
Quelle est l’utilité de Malick Sankhon, Kassory Fofana, Mohamed Saïd Fofana, Mamady Youla , Talibé Sylla, Oyé Guilavogui,… ? Pour mobiliser en faveur du parti au pouvoir, il faut que l’État pioche dans les comptes publics.
Il faut avoir le courage de dire que le retour sur investissement attendu a trahi toutes ses promesses.
Faut-il cependant parler de haute trahison ? Je dirai Non et Non. La Basse-Côte a juste aussi compris. Que toute chose doit avoir une fin. Y compris, la manipulation et la division.
Au Chef de l’État de comprendre qu’un territoire conquis ne sera jamais comme celui hériditaire.
Réveillez-vous ! On vous ment Monsieur le Président.
Détrompez-vous !

A LIRE >>  10 fastest growing travel destinations in Europe of 2017
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Polémique sur les preuves d’enrôlement de mineurs

Previous article

L’Opposition doit être véritablement dans un dilemme.

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like