votre espace publicite 2018

Le silence face à un crime est aussi grave si non plus que le crime lui-même.

Le silence face à un crime est aussi grave si non plus que le crime lui-même.
VOTRE NOTE

 

Parce qu’il y eu les associations des victimes du Camp Boiro, des événements appelé coup Diarra Traoré du 04 juillet 1985; des événements du 28 septembre 2009 au stade du même nom.

On attend impérativement désormais que les victimes, toutes ethnies confondues de la chasse au sorcière pratiquée depuis l’avènement de Mr Alpha Condé au pouvoir en 2010, s’organisent pour mettre en place leur association nationale.

La mise en place de cette association permettrait à l’opinion nationale et internationale de se rendre compte de l’ampleur de l’injustice qui caractérise la gestion de notre administration publique par les tenants du pouvoir actuel en République de Guinée.

Le temps de rompre ce silence coupable, cette lâche résignation collective et suicidaire est arrivé.

Depuis notre indépendance, les gens ont été bâillonnés, martyrisés et réduit au silence.

Le temps, les générations et les mentalités changeants; que les gens sortent de leur mutisme pour dénoncer ce qui n’est un secret pour personne, est très certainement le début de la fin de cette injustice d’état.

Pour que la Guinée chasse ses vieux démons, exorcise ses maux, il faut que les langues se délient sans haine de l’autre, ni passions revanchardes.

Certains pays ayant connus des injustices d’états, ont grâce à la volonté de leurs dirigeants éclairés, ont mis en place de mécanismes permettant de libérer la parole.

Des conférences nationales pour les uns; à des commissions dites « vérités et réconciliation » pour les autres, dans tout ces pays, victimes et bourreaux ont eu l’occasion de se parler face à face, de s’expliquer, de se dire des vérités, de se pardonner pour ouvrir une autre page blanche de leur histoire où il a été inscrite en lettre capitale « plus jamais ça ».

A LIRE >>  Guinée : des institutions budgétivores pour une efficacité démocratique quasi nulle (par Sow Boubacar)

En Guinée, malgré les annonces et les promesses, rien n’est encore fait dans ce sens.
Au contraire, la situation s’empire de jour en jour depuis l’arrivée de Mr Alpha Condé au pouvoir.
Tout son système de gouvernance est basé sur la division, l’exclusion, la diabolisation, le dressage des uns contre les autres; situation dont il est le seul avec son clan à tirer des macabres et cyniques avantages.

Cette situation qui n’arrange aucun guinéen, sincère, honnête, visionnaire, lucide et responsable; commence à montrer ses limites. La vase est pleine et commence à se fissurer.
Son débordement est imminent, il faut tout faire pour l’empêcher d’exploser si non, la noyade concernera tous les riverains sans exception. Et ces riverains, ce sont l’ensemble de guinéens de N’Zérékoré à Labé; de Boké à Conakry en passant par Mamou.

Sow Boubacar; Fribourg, SWITZERLAND.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.