VIDEO. Le sang des diamants noirs
VIDEO. Le sang des diamants noirs
Meilleure Vente n° 1
Fire TV Stick 4K Ultra HD avec télécommande vocale Alexa...
  • Le plus puissant des sticks lecteurs multimedia en streaming, avec une nouvelle...

En Libye, Bani Walid est l’une des plaques tournantes du trafic de migrants. Kidnappés, séquestrés, torturés, leurs familles sont souvent rançonnées. Un refuge est l’un des rares endroits où les rescapés se rétablissent. On l’appelle l' »hôtel Ivoire ». Les équipes de « Complément d’enquête » ont pu s’y rendre et tourner des images exclusives.

En Libye, à 150 kilomètres des côtes, Bani Walid est l’une des plaques tournantes du trafic de migrants. Des centaines d’Ivoiriens, de Sénégalais, Maliens ou Soudanais s’y sont retrouvés piégés par des milices armées, séquestrés pendant de longs mois dans des hangars aménagés en prisons. La technique ultime de leurs tortionnaires : électrocuter ou mutiler les migrants et téléphoner en direct à leurs familles pour obtenir une rançon, qui peut atteindre des milliers d’euros.

Un refuge pour les rescapés

A la sortie de la ville, une association locale a ouvert un cimetière pour les migrants. Elle y a déjà creusé plus de 600 tombes. Un refuge, à Bani Walid, est l’un des rares endroits où les rescapés de ces tortures se rétablissent. Il est surnommé l' »hôtel Ivoire ». Les équipes de « Complément d’enquête » ont pu s’y rendre et tourner des images exclusives.

A LIRE >>  Des magistrats promus, d’autres confirmés, c’est le contenu d’un décret du président Alpha Condé dont une partie a été publiée cette nuit par la télévision nationale.

Un reportage de Louis Milano-Dupont et de Florian Le Moal, diffusé dans « Complément d’enquête » le 9 novembre 2017.

Le reportage de Complément d’enquête est par ici : http://bit.ly/2iUndTL.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Les forces de l’ordre viennent de disperser les élèves à coups de gaz lacrymogène mais le mouvement continue.

Previous article

Manifestation à conakry : trois élèves de Titi Camara blessés

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like