Visite du Pm Japonais Shinzo Abe en Afrique (Communiqué)

Visite du Pm Japonais Shinzo Abe en Afrique (Communiqué)

Conakry, le 13 janvier 2014- COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Premier Ministre du Japon, Monsieur Shinzo Abe, effectue une visite officielle en Afrique du 10 au 14 janvier 2014.

A cette occasion, Monsieur Abe se rend en Côte d’Ivoire, au Mozambique et en Ethiopie, afin de poursuivre l’élan de la Cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, TICAD V, qui s’est tenue en juin 2013, à Yokohama, au Japon.

Cette visite concrétise le souhait exprimé par Monsieur Abe, lors de la TICAD V, de visiter le continent africain afin d’établir un partenariat avec l’Afrique à travers des échanges directs avec les leaders africains, d’appuyer les investissements des entreprises japonaises pour favoriser un accès aux ressources naturelles et encourager l’amélioration de l’environnement des affaires et enfin, pour incarner la « diplomatie Abe » en montrant des exemples concrets de cette diplomatie sur le terrain.

Cette visite officielle se conclura par un discours politique majeur du Premier Ministre du Japon, qui sera prononcé à Addis-Abeba, en Ethiopie, ce mardi 14 janvier.

Concernant l’étape de Côte d’Ivoire, c’est la première fois qu’un Premier Ministre japonais effectue une visite officielle en Afrique de l’Ouest francophone, ce qui lui a permis de mettre en lumière l’engagement du Japon en faveur de l’Afrique de l’Ouest.

A cette occasion, Monsieur Abe a rencontré, le 10 janvier à Abidjan, 11 Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, au cours d’une réunion organisée par SE Monsieur Alassane Dramane Ouattara,  Président de la République de Côte d’Ivoire, hôte de l’événement.

Au cours de cette rencontre, les Chefs d’Etat de la CEDEAO ont exprimé leur vision d’un projet global de développement de l’Afrique de l’Ouest, fondé entre autres sur les infrastructures, les voies de transport et l’énergie.

Ils ont également insisté sur la nécessité de créer sur place des industries liées à l’exploitation des ressources naturelles, et de développer la formation des ressources humaines. Ils ont également souligné l’importance de créer ou renforcer des partenariats avec les entreprises japonaises afin de stimuler l’investissement dans la sous-région.

En réponse, Monsieur Abe a souligné que les infrastructures et la formation sont des défis urgents pour le continent africain, et qu’ils constituent des problématiques communes pour l’intégration de l’Afrique de l’Ouest. Il a indiqué que ces défis pouvaient être relevés avec l’appui des aides annoncées par le Japon lors de la TICAD V et qu’il souhaitait que chaque pays de la CEDEAO puisse profiter des canaux de financements ainsi mis à disposition.

Monsieur Abe a également plaidé pour un aménagement et une stabilisation de l’environnement des investissements et des affaires, afin que les investisseurs japonais puissent se déployer dans l’espace de la CEDEAO. Il a enfin tenu à rappeler que le Japon travaille également avec chaque pays de l’Afrique de l’Ouest pour créer les conditions d’un monde en paix.

Source: Ambassade du japon en guinée

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

mon domicile est encerclé par la police

Le scorpion et la grenouille

Le scorpion et la grenouille Avez-vous entendu l’histoire du scorpion et de la grenouille ? …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.