Politique

250 emplois créés par Navantia

0

[ad_1]

Une unité d’assemblage des fondations de 62 éoliennes offshore, appelées ensuite à être installées au large de Saint-Brieuc pour entrer en fonctionnement en 2024, va être mise en place sur le port de Brest par l’espagnol Navantia. Choisi par la société de Saint-Brieuc Ailes Marines pour assurer la construction de fondations de type jackets à trois pieds, le chantier naval madrilène va créer 250 emplois sur deux ans.

Entre 2021 et 2023, ces emplois de soudeurs, d’oxycoupeurs ou d’opérateurs de manutention seront exercés sur une partie des onze hectares du polder aménagé sur le port de Brest. C’est la première implantation industrielle sur cet espace principalement dédié aux énergies marines renouvelables (EMR), et qui bénéficie d’un investissement de 220 millions d’euros d’aménagement (2017-2022) de la part de la Région Bretagne, avec des fonds Feder et les collectivités locales.

2,5 milliards d’euros d’investissements

Pour Loïg Chesnais-Girard, le président de la Région, la concrétisation, après dix ans, de ce projet d’éoliennes marque « une étape fondatrice dans l’émergence de la filière énergies marines en Bretagne » et « positionnera Brest comme le pont d’ancrage de la filière sur la façade atlantique ».

Le projet de ferme éolienne offshore porté par Ailes Marines, dont les actionnaires sont le groupe espagnol Iberdrola, RES Group (Var) et la Caisse des dépôts, va nécessiter un investissement global de près de 2,5 milliards d’euros. D’une puissance de 496 MW, les éoliennes produiront une énergie qui sera injectée dans le réseau via RTE. Au-delà de ce projet, la Bretagne mise aussi beaucoup sur la technique de l’éolien flottant.

A LIRE >>  Le talent de Thierno Monenembo n’est pas une excuse (Par Ibrahima Sory Traoré)



[ad_2]

Copyright Source link

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Après le choc Lubrizol, peut-on fermer les sites Seveso ?

Previous article

Ce qu’il faut retenir de l’accord commercial partiel Chine-Etats-Unis

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Politique