32 morts lors des attentats terroristes au Burkina (officiel)
A Ouagadougou, le 18 janvier 2016, des troupes burkinabées montent la garde devant l'hôtel Splendid, visé par un attentat | AFP:Archives | ISSOUF SANOGO
A Ouagadougou, le 18 janvier 2016, des troupes burkinabées montent la garde devant l'hôtel Splendid, visé par un attentat | AFP:Archives | ISSOUF SANOGO

32 morts lors des attentats terroristes au Burkina (officiel)

Trente deux personnes de onze nationalités ont perdu la vie dans les attentats terroristes survenus le 15 janvier dernier à Ouagadougou et dans la région du Sahel, a-t-on appris de source officielle, lors de la cérémonie d’hommage aux victimes, lundi matin, dans la capitale burkinabè.
Selon le ministre d’Etat, en charge de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieur, Simon Compaoré qui a fait l’appel par ordre alphabétique des victimes, au cours de la cérémonie, les morts sont répartis ainsi : 24 de sexe masculin et 8 de sexe féminin.

Au nombre des personnes décédées, 13 sont de nationalité burkinabè parmi lesquels un gendarme tué dans la région du Sahel du Burkina Faso. Après le Burkina Faso, suit le Canada et l’Ukraine avec respectivement, six et trois ressortissants décédés lors de l’attentat de Ouagadougou.

Les huit autres nationalités touchées par la tragédie sont française (2 morts), suisse (2 morts), libyenne (1 mort), italienne (1 mort), néerlandaise (1 mort), américaine (1 mort), marocaine (1 mort) et portugaise (1 mort).

La cérémonie d’hommage aux victimes des attentats au Burkina Faso, a eu lieu à la place de la Nation au centre-ville de Ouagadougou, en présence de nombreuses personnalités dont le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Le chef de l’Etat burkinabè a condamné énergiquement l’acte ‘’ignoble et barbare” des terroristes et a invité le peuple burkinabè, ainsi que la communauté internationale, à se mettre débout contre le terrorisme.

Le vendredi 15 janvier dernier, des tirs ont été entendus, suivis de prise d’otages à Ouagadougou, notamment sur l’avenue Kwamé N’krumah dans les environs de Splendid Hôtel et du restaurant Cappuccino, lieux fréquentés par des expatriés.

Le même jour, dans la région du Sahel du pays, un couple d’Australiens était enlevé, avant l’attaque d’une patrouille de gendarmerie, faisant deux morts et des blessés.

Le bilan officiel et provisoire de l’attaque terroriste à Ouagadougou donné par les autorités compétentes, fait état de 30 morts, de 3 djihadistes tués, d’une cinquantaine de blessés civils, de 4 blessés parmi les forces de défense et de sécurité et de 176 otages libérés.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Siaka Barry et Ousmane Sonko

Siaka Barry apporte son soutien à Ousmane Sonko

MON SOUTIEN TOTAL AU PRÉSIDENT OUSMANE SONKO : Cher frère et ami Sonko, En ces …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.