Nanfo Ismaël Diaby

Au regard de nos lois, rien n’interdit à Nanfo de prier dans sa cour dans la langue de son choix

Des escrocs de la démocratie
Ils sont intransigeants, intraitables sur les articles verrouillant la durée et le nombre de mandats présidentiels
 
Ils nourrissent des critiques acerbes à chaque fois que le droit de manifestation, consacré par la constitution, prend un coup.
 
Ils dénoncent avec vigueur le non-respect de nos textes /lois
Quelques jours plus tôt, nous avons assisté à leurs campagnes d’indignation suite à l’interdiction des prières nocturnes sur la base des motifs religieux
Et aujourd’hui curieusement ils s’opposent à la liberté de culte consacré par la même constitution. Quelle incohérence !
 
Ils sont prêts à soutenir des forces de l’ordre partis gazer Nanfo dans sa cour alors qu’ils passent le plus clair de leur temps à les vouer aux gémonies. Ils seraient devenus potes avec des forces de l’ordre. Nanfo a réussi un sacré mariage.
 
A la question de savoir quelles infractions Nanfo a commises, ils te balancent des énormités du genre  » Tu ne connais même pas la signification de la fathia » comme s’il existait un lien entre liberté du culte et la connaissance d’une sourate en particulier.
 
Les plus illuminés parmi ces escrocs sont prêts à parler jurisprudence islamique dans un pays où il n’y a pas de tribunaux islamiques
Certains voudraient importer des juges pakistanais pour régler le compte de Nanfo
 
Sachez qu’on ne peut prendre uniquement les points positifs de la démocratie, de la charia…à moins de vouloir nous inventer un système hybride
Sachez également que chaque fois qu’on soutient une injustice, si petite soit-elle, on ouvre implicitement la porte à d’autres injustices
 
Chers escrocs, retenez qu’au regard de nos lois, rien n’interdit à Nanfo de prier dans sa cour dans la langue de son choix
 
Je m’attarderai plus sur vos énormités , encore que je sois tenté de savoir jusqu’où vous êtes capables d’aller
 
Libre opinion Par kerfalla Cissé
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  opinion : Madic 100 (sans) frontières avait oublié qu’il y’avait bel et bien une frontière à Pamelap.

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.