Afrique

Bouaké: fermeture de l’accès du QG de l’ONUCI par des employés réclamant des indemnités de départ

L’accès au Quartier Général (QG) du secteur Est de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a été fermé, jeudi, à tout mouvement de personnels et de véhicules par des grévistes réclamant des indemnités de départ après ‘’leur licenciement’’.

‘’Nous savions pertinemment que la mission allait prendre fin un jour ou l’autre’’ a déclaré dans un entretien accordé à APA, le porte-parole du personnel de l’Onuci secteur Est, Guillaume Dion, ajoutant que ‘’pour fermer la mission, il faut d’abord éponger les différentes dettes, les différents contrats’’.

Pour M. Dion, ‘’nous sommes en train de réclamer seulement nos indemnités et nous avons droit à ça selon le statut du règlement intérieur du personnel des Nations-unies’’.

Toujours selon lui, ‘’aujourd’hui nous sommes sortis et nous allons rester là jusqu’à ce que nous puissions obtenir gain de cause, c’est-à-dire que nous restons là sans travailler et personnes d’autres ne va pas travailler jusqu’à nouvel ordre’’.

Réagissant au communiqué officiel produit par l’ONUCI sur cette question, le porte-parole du personnel du secteur Est a dit attendre une invitation des instances onusiennes lors d’un point presse où ‘’nous allons confronter les arguments pour voir dans quel camp se trouve la vérité’’.
Environ 713 personnels localement recrutés par l’ONUCI sont concernéS par cette situation.

A LIRE >>  Emballo ferme et catégorique face à Mamadi Doumbouya : '' "Les 36 mois sont non négociables.

La hiérarchie de l’ONUCI a dénoncé, mercredi, dans un communiqué transmis à APA, une ‘’manipulation’’ tendant à faire croire qu’il y a des licenciements de son personnel donnant droit des indemnités de départ.

Dans ce communiqué, la mission onusienne indique que son ‘’désengagement’’ se ‘’déroule dans le strict respect des règles et procédures des Nations Unies’’.

‘’La Résolution 2284 adoptée à l’unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies, le 28 avril 2016, décide que le mandat de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) prendra fin le 30 juin 2017’’, rappelle le communiqué.

Le processus de réduction du personnel civil, militaire et de police de l’ONUCI, ajoute le texte, ‘’se poursuivra jusqu’au 30 avril 2017, date à laquelle, l’ONUCI cessera toutes ses activités opérationnelles en Côte d’Ivoire’’.

‘’La Mission onusienne note avec étonnement que les règles régissant le statut du personnel relatif au non renouvèlement des contrats avec l’ONUCI font l’objet de manipulation et d’informations fallacieuses tendant à faire croire qu’il s’agit de licenciements donnant droit à des indemnités de départ’’ poursuit le communiqué.

Pour l’ONUCI, ‘’le paiement d’une telle indemnité ne fait aucunement partie des conditions de service du personnel tel que le stipule le contrat dûment signé par chacun des fonctionnaires de la Mission’’. Ce contrat indique que « l’expiration normale du contrat à son terme ne nécessite pas le paiement d’une indemnité ».

A LIRE >>  CENTRAFRIQUE : REVERS JURIDIQUE DU PRÉSIDENT TOUADÉRA POUR UN TROISIÈME MANDAT

‘’La Mission n’a aucun pouvoir discrétionnaire d’en décider autrement’’, insiste la mission onusienne, ajoutant que ‘’l’ensemble du processus de désengagement de l’ONUCI de la Côte d’Ivoire se déroule dans le strict respect des règles et procédures des Nations Unies en la matière’’.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.