Accueil » Les perles de sankara » C’est très grave, je n’ai plus une goutte de flotte et mon ventilateur est en panne.
Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

C’est très grave, je n’ai plus une goutte de flotte et mon ventilateur est en panne.

C’est très grave, je n’ai plus une goutte de flotte et mon ventilateur est en panne. Un sursaut s’impose. Il me faut des feuilles pour acheter un château d’eau et un groupe électrogène. Je ne veux plus être dépendant des coupures d’EDG et de la SEG. Je ne veux plus voir la tête d’abruti du gamin qui me vend son bidon de flotte à 1.000 balles. Je veux être au-to-no-me ! Me développer moi-même !
Alors, je vais monter une ONG.

Quand je regarde autour de moi, je trouve que les mecs qui ont des ONG sont plutôt à l’aise. Quelle ONG n’a pas sa voiture ? Quelle ONG n’a pas sa villa et son téléphone ? Bon, je suis d’accord : il y a un tas de types qui oeuvrent pour le bien public dans le cadre d’organisations non gouvernementales qui accomplissent un travail remarquable… Mais il y a aussi pas mal de faux gars qui font pleurer le Blanc pour toucher des feuilles qu’ils redistribuent en les faisant passer de la poche de leur boubou au tiroir de leur bureau. Il y a des choses comme ça que le bailleur de fonds ne voit pas ou qu’il ne veut pas voir.
Le truc pour monter une bonne ONG, juteuse comme une pomme de cajou, c’est trouver un thème porteur et dynamique. Avec ma belle-soeur, on a pensé à une association de développement pour la promotion de la filière attiéké. 


Avec mon ami Tardieu, on a travaillé sur un dossier concernant l’élevage de la chauve souris à NZérékoré. On n’a pas récolté un centime de subvention ! Paraît que c’était pas assez fédérateur, trop régional. Je me suis alors concentré sur ce que je connaissais le mieux dans la vie : la bière et la volaille. Depuis, je monte un dossier toxique visant à organiser dans le même temps la grande parade annuelle du poulet et un festival pour la promotion des maquis de Conakry.


C’est dynamique, économique, culturel, civilisationnel, porteur… Avec ça, les subventions vont tomber de tous les côtés, des fabricants de bière, des pays du Nord où l’on boit de la bibine, des éleveurs de poulets, des fabricants d’aliments pour volaille, des importateurs de poussins et du ministère de l’Elevage.

Je vais boire et manger à l’oeil et puis prendre des douches de bière. Et enfin pouvoir botter l’arrière-train au gamin qui m’escroque depuis longtemps avec ses bidons à 1.000 balles ! Bon dimanche à toutes et à tous.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




A LIRE >>  Encore un baron du paysage médiatique guinéen qui nous quitte !

Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*