Gambia jammeh
Gambia jammeh
Temps de lecture : 1 minute

Les autorités guinéennes ont coupé court à l’information faisant état de la présence de Yahya Jammeh à Conakry. Ce mardi, des médias sénégalais ont affirmé que le président gambien aurait fui vers Conakry.

Le président sortant gambien cristallise les regards. Ses moindres faits et gestes sont épiés par les médias. Ce mardi, des médias sénégalais et internationaux ont relayé l’information selon laquelle, Yahya Jammeh aurait pris la fuite vers la Guinée où il aurait été aperçu dans un cortège du président Guinéen, Alpha Condé. Mais, les autorités guinéennes ont vite fait de réagir.

Le ministre porte-parole du gouvernement guinéen, Damantang Albert Camara dit ne pas être informé de la présence à Conakry du président Yahya Jammeh. «L’avion du président Yahya Jammeh est connu de tout le monde. Il ne peut pas venir en Guinée et que cela passe inaperçu. Yahya Jammeh ne se déplace jamais seul. Il voyage souvent avec au moins 200 ou 300 personnes », a ajouté, pour sa part, à africaguinee, la présidence guinéenne. A l’aéroport de Conakry, aucun atterrissage de l’avion de Jammeh n’a été enregistré.

Battu à l’élection présidentielle du 1er décembre dernier, Yahya Jammeh refuse pour le moment de quitter le pouvoir. Dans son message de nouvel an, il a dit soupçonner le président de la Commission électorale indépendante (CEI) «d’avoir falsifié les résultats» du scrutin.

A LIRE >>  Le Ministre de la Justice a soumis un projet de Loi portant prévention, détection et répression de la corruption et les infractions assimilées en République de Guinée.

Le parti de Yahya Jammeh, l’Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), a déposé un recours devant la Cour suprême pour réclamer l’annulation du scrutin. Pourtant, Yahya Jammeh avait reconnu sa défaite face au candidat de l’opposition, Adama Barrow, avant de faire volteface.  Yahya Jammeh a critiqué la décision de la Cédéao d’intervenir «militairement» s’il refuse de transmettre «pacifiquement» le pouvoir. De son côté, Alpha Condé a exprimé son opposition à toute forme d’intervention militaire.

©OEILDAFRIQUE

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.