Temps de lecture : 1 minute

Le Président du Niger, Issoufou Mahamadou, lors de sa prise de fonction à la tête de la présidence de la CEDEAO : « Nous disposons depuis 2001 d’un protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance fixant les principes constitutionnels communs à tous les Etats membres et réaffirmant que toute accession au pouvoir doit se faire à travers des élections libres, honnêtes, et transparentes.

Nos pays disposent de constitutions les plus avancées, et nos processus électoraux sont de moins en moins objet de contestation. Sur ce point je voudrais rappeler que les processus électoraux conduits dans certains de nos états membres ont même conduit à des alternances. C’est le cas pour le Mali, le Ghana, le Sénégal, la Sierra Leone, le Nigéria, le Cap Vert, la Gambie, etc. C’est le lieu de féliciter Monsieur Macky Sall pour sa récente réélection. Des élections législatives et présidentielles seront organisées dans notre région en 2019 et 2020, nous devons veiller à ce qu’elles soient crédibles, transparentes et qu’elles ne donnent lieu à aucune contestation. Avec votre soutien je veillerai à ce que notre communauté conserve son leadership en matière de consolidation des institutions démocratiques » .

Alpha Condé sait désormais ce qui l’attend de ce côté

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Le Président du district de Bokony suspendue après avoir reçu Cellou Dalein

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.