EBOLA: L'OMS DÉCRÈTE LA FIN DE "L'URGENCE DE SANTÉ INTERNATIONALE"
Un homme suspecté d'être mort du virus ebola, gît sur le sol le 21 août 2015 à Conakry | AFP/Archives | CELLOU BINANI
Un homme suspecté d'être mort du virus ebola, gît sur le sol le 21 août 2015 à Conakry | AFP/Archives | CELLOU BINANI

EBOLA: L’OMS DÉCRÈTE LA FIN DE “L’URGENCE DE SANTÉ INTERNATIONALE”

L‘Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest ne constituait plus une “urgence de santé publique de portée internationale”, malgré une résurgence du virus en Guinée qui a fait cinq morts.

“L’épidémie d’Ebola en Afrique occidentale ne représente plus une urgence de santé publique de portée internationale”, a déclaré Margaret Chan, directrice de l’OMS, lors d’une conférence de presse, mettant ainsi fin à cette procédure d’urgence décrétée en août 2014.

Le Comité d’urgence avait organisé plus tôt dans la journée une téléconférence avec des représentants de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, trois pays touchés par l’épidémie.

Partie en décembre 2013 de Guinée forestière, cette épidémie, la pire depuis l’identification du virus en Afrique centrale en 1976, s’est propagée au Liberia et à la Sierra Leone limitrophes – ces trois pays concentrant plus de 99% des victimes – faisant officiellement plus de 11.300 morts pour quelque 28.000 cas recensés.

Mme Chan a reconnu que ces trois pays restaient vulnérables à de possibles épisodes de réapparition de la maladie, comme en Guinée où cinq personnes sont mortes depuis le 16 mars.

“Le risque d’une extension internationale est désormais faible et (…) les pays ont actuellement la capacité de répondre rapidement à des résurgences du virus”, a-t-elle estimé.

Elle a cependant mis en garde contre toute complaisance à l’égard du virus qui subsiste dans “l’écosystème” en Afrique de l’Ouest et souligné que la vigilance était cruciale pour répondre à de nouveaux cas.

“Il est particulièrement important de s’assurer que les communautés puissent réagir rapidement et totalement, et que les cas soient isolés et traités sans retard”, a dit Mme Chan.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Siaka Barry et Ousmane Sonko

Siaka Barry apporte son soutien à Ousmane Sonko

MON SOUTIEN TOTAL AU PRÉSIDENT OUSMANE SONKO : Cher frère et ami Sonko, En ces …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.