A LA UNEPolitique

Effacement du Fichier Électoral : Le CNRD Sabote la Démocratie et Perpétue l’Indécision

Manipulation Électorale en Guinée : Accusations Accablantes de l’UFD

Dans une mise en accusation flagrante du Conseil National pour le Redressement et le Développement (CNRD) en Guinée, Mamadou Baadiko Bah, leader de l’Union des Forces Démocratiques (UFD), dénonce une manœuvre sournoise visant à entraver la démocratie. Selon lui, la disparition mystérieuse du fichier électoral n’est qu’un rouage de plus dans la machinerie bien huilée d’un régime cherchant à asseoir son pouvoir par tous les moyens, même les plus douteux.

Des rumeurs alarmantes circulent depuis peu sur la disparition du fichier électoral, un élément crucial pour garantir la transparence et l’équité des élections. Les résultats d’une enquête menée par les chroniqueurs de l’émission Mirador sont particulièrement troublants. Le site central de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), autrefois un bastion de l’intégrité électorale, semble avoir été méthodiquement démantelé. Le silence qui entoure ce sujet est aussi assourdissant qu’inquiétant.

Pire encore, tous ceux qui ont œuvré au sein de la CENI, du dernier directeur aux employés du site central situé à la Villa 33, demeurent muets. Leur silence sur le sort des données serveurs ou de tout autre support susceptible de révéler l’emplacement du fichier électoral est à la fois énigmatique et suspect.

Face à ces révélations, Mamadou Baadiko Bah ne cache pas son cynisme. Il affirme sans ambages que la disparition du fichier électoral ne l’étonne guère, considérant cela comme une manœuvre délibérée du CNRD pour entraver le processus démocratique. En faisant disparaître le fichier, le CNRD élimine non seulement les interlocuteurs clés mais prolonge aussi indéfiniment le calendrier électoral sous couvert de recensements interminables. Pour Bah, cela n’est que la continuité d’une stratégie visant à confisquer le pouvoir, une manigance qui ne surprend plus personne.

A LIRE >>  Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, a reçu en audience une délégation de Rio Tinto SimFer, dirigée par son Directeur général Christ AITCHISON.

Cette situation pose des questions cruciales sur l’état de la démocratie en Guinée. Si les accusations de Baadiko Bah sont fondées, elles dévoilent un scénario où le pouvoir en place manipule sans scrupules les rouages de la démocratie pour se maintenir au pouvoir. Un acte qui, s’il est confirmé, constituerait une trahison envers les principes mêmes sur lesquels la République de Guinée prétend se fonder.

Binta Barry pour Conakrylemag.com 

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.