Environ 5,54 millions de Burkinabè aux urnes pour choisir leur président et leurs députés

Environ 5,54 millions de Burkinabè aux urnes pour choisir leur président et leurs députés

Environ 5,54 millions d’électeurs burkinabè votent demain dimanche, pour élire leur président parmi 14 candidats et leurs 127 députés sur 6 944 prétendants, à l’occasion des élections couplées (présidentielle et législatives) devant mettre fin à la transition en cours dans le pays.
Au nombre des présidentiables retenus par le Conseil constitutionnel, figurent deux femmes, quatre candidats indépendants et 10 postulants issus de partis politiques.

Parmi ces derniers, il y a il y a des jeunes comme Adama Kanazoé de Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR) (39 ans), Tahirou Barry du Parti pour la renaissance (PAREN) (40 ans) et Victorien Tougma du Mouvement africain du peuple (MAP) (42 ans).

A côté d’eux, d’anciens leaders politiques comme Roch Marc Christian Kaboré du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Ablassé Ouédraogo du Faso Autrement, Me Bénéwendé Stanislas Sankara de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), Ram Ouédraogo du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF), Salvador Yaméogo du Rassemblements des démocrates pour le Faso (RDF), Saran Sérémé du Parti pour le développement et le changement (PDC), Zéphirin Diabré de l’Union pour le progrès et le changement (UPC).

Les quatre candidats indépendants sont : l’ancien militaire et diplomate Jean-Baptiste Natama, l’opérateur économique Boukaré Ouédraogo dit Tintin, l’experte- comptable Françoise Toé et l’avocat Issaka Zampaligré.

Certains candidats sont considérés comme des favoris, au regard des différents sondages.

Il s’agit de Roch Marc Christian Kaboré, par ailleurs ancien président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso et de Zéphirin Diabré, ancien Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

Plusieurs analystes politiques estiment que ces deux candidats pourraient aller s’affronter dans un second tour.

Ce dimanche, la plupart des candidats à la présidentielle effectuent leur vote dans la capitale Ouagadougou, dans la matinée.

La campagne électorale pour la présidentielle ont débuté le 8 novembre, tandis que celle pour les législatives a commencé le 15 novembre. Ces doubles campagnes electorales ont pris fin ce vendredi à minuit.

Plusieurs observateurs internationaux et nationaux sont déployés sur toute l’étendue du territoire national.

Ainsi, l’on a recensé par exemple, la Mission d’observation électorale de la CEDEAO forte de 133 membres, celle de l’Union européenne (UE) d’environ une centaine de personnes et 777 observateurs du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP.

Les observateurs disent avoir confiance au système biométrique mis en place par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), organe en charge d’organiser les élections au Burkina Faso.

Selon la CENI, les résultats provisoires de l’élection présidentielle pourraient être connus, lundi dans la soirée, au plus tard. Quant à ceux des législatives, ils sont attendus pour le mardi 1er décembre, toujours selon la CENI.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Guillaume Kigbafori SORO

Le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou a commis le plus grand crime, le véritable coup d’état civil depuis l’indépendance en 1960.

Le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou a commis le plus grand crime, le véritable coup …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !