Gbagbo et Blé Goudé seront demandés s'ils « plaident coupables ou non coupables» à l'ouverture de leur procès.
Laurent Gbagbo
Laurent Gbagbo

Gbagbo et Blé Goudé seront demandés s’ils « plaident coupables ou non coupables» à l’ouverture de leur procès.

La Cour pénale internationale (CPI) a expliqué, vendredi, les dispositions pratiques pour l’ouverture le 28 janvier prochain du procès de l’ex-Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et son ancien ministre Charles Blé Goudé , annonçant que les deux accusés « se verront demander s’ils plaident coupables ou non coupables ».
Dans un communiqué transmis à APA, l’ouverture du procès est « programmée pour le jeudi 28 janvier 2016, à 9h30 (heure locale à  La Haye) devant la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (CPI), composée de M. le juge Cuno Tarfusser (Italie), juge président, Mme la juge Olga Herrera Carbuccia (République dominicaine) et M. le juge Geoffrey Henderson (Trinité-et-Tobago) ».
Le procès débutera par la lecture des charges portes à l’encontre des deux accusés. Les juges vérifieront que les accusés comprennent la nature des charges à leur encontre. « MM. Gbagbo et Blé Goudé se verront demander s’ils plaident coupable ou non coupable », annonce la CPI.

Des déclarations liminaires orales seront présentées par le Bureau du Procureur, les équipes de la Défense, ainsi que les Représentants légaux des victimes, avant le début de la présentation des éléments de preuve de l’Accusation.

Laurent Gbagbo, ancien Président de la Côte d’Ivoire, a été remis à la CPI le 30 novembre 2011 et sa première comparution devant la Chambre préliminaire a eu lieu le 5 décembre 2011. Le 12 juin 2014, la Chambre préliminaire I a confirmé, à la majorité, quatre charges de crimes contre l’humanité (meurtre, viol, autres actes inhumains ou é à titre subsidiaire é tentative de meurtre, et persécution) à son encontre et l’a renvoyé devant une chambre de première instance pour y être jugé.

Charles Blé Goudé, né le 1er janvier 1972 à Niagbrahio, en Côte d’Ivoire, a été remis à la CPI le 22 mars 2014 par les autorités ivoiriennes suite à un mandat d’arrêt délivré par la CPI le 21 décembre 2011.

L’audience de confirmation des charges a eu lieu du 29 septembre au 2 octobre 2014. Le 11 décembre 2014, la Chambre préliminaire I a confirmé quatre charges de crimes contre l’humanité que constituent le meurtre, le viol, les autres actes inhumains ou é à titre subsidiaire é la tentative de meurtre, et la persécution à l’encontre de M. Blé Goudé et l’a renvoyé en procès devant une chambre de première instance.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Guillaume Kigbafori SORO

Le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou a commis le plus grand crime, le véritable coup d’état civil depuis l’indépendance en 1960.

Le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou a commis le plus grand crime, le véritable coup …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !