A LA UNELibre opinionPolitique

Guinée : La facture de la bêtise par Elhadj A². Soumah.

La facture de la bêtise

Je viens de lire le dernier rapport du FMI sur la Guinée. C’est un document qui m’attriste davantage même s’il ne révèle rien de nouveau en ce qui me concerne parce que c’est une situation que nous avons vue venir et avons fait suffisamment de communication pour que nos décideurs prennent compte des conséquences de leurs actions sur la vie de notre peuple parce que la facture de la bêtise politique est toujours salée pour les citoyens.

Malgré des acrobaties d’explication pour assouplir la teneur des mots avec Covid-19 et Ebola comme des accusés parfaits pour dédouaner des blessures volontaires du partenaire avec le choix des mots pour éviter la colère de son protégé gouvernement, le FMI n’avait d’autre choix que d’être proche de la réalité en parlant d’une inflation de plus de 12% pour au moins sauver sa crédibilité, mais en réalité les guinéens qui vivent la souffrance au quotidien et les acteurs de la vie économique du pays, connaissent la vraie valeur de l’inflation sur le niveau de vie de nos compatriotes.

La Guinée est l’un des rares pays qui, en réalité devraient avoir une bonne économie malgré la pandémie parce que les mines qui font l’essentiel de nos ressources n’ont pas été touchées par la crise mondiale; elles ont plutôt connu une forte demande au niveau international. C’est pourquoi les compagnies autorisées par le gouvernement guinéen sur des bases douteuses s’activent à surexploiter comme s’ils courent contre la mort.

A LIRE >>  JE N'AI AUCUN COMPLEXE AVEC LE MARTEAU SUR LES ROUTES DÉFONCÉES.

Des infrastructures modernes sont rapidement mises en place pour faciliter l’exploitation abusive, et tristement nos dirigeants s’en félicitent et applaudissent le pillage massif de nos ressources avec des conséquences écologiques incalculables, et la destruction de la vie et des terres cultivables des riverains.

La situation économique difficile que nous vivons actuellement en Guinée est le résultat de l’incompétence, la mauvaise gestion, et les mauvais choix.

S’enorgueillir de l’auto financement des élections dont le coût pouvait être gratuitement porté par une aide conventionnelle, veut tout simplement dire qu’on ne comprend pas comment le système économique mondiale fonctionne.

La possibilité d’avoir le contrôle sur sa monnaie est une excellente chose pour un pays et un signe fort de souveraineté, mais cette position ne doit pas être un instrument qui invite l’indiscipline monétaire, sinon votre monnaie devient celle des singes surtout pour un pays qui ne produit rien du tout. La croissance dont parle n’a aucune valeur pour les guinéens parce qu’elle est le résultat de la forte exploitation des mines. Ce qui veut dire qu’elle est le reflet des bonnes affaires pour des compagnies minières, leurs actionnaires, et des complices guinéens dont la naïveté, l’égoïsme, et l’insaisissable appétit sont exploitées pour continuer à soutenir des actions qui appauvrissent leurs concitoyens.

A LIRE >>  Pourquoi je m’étais engagé contre le régime de M. Alpha Condé ? 

Ceci étant, nous devons être honnête avec nous mêmes et reconnaître la source de nos problèmes.

Le 3ème mandat comme l’a voulu le président Alpha Condé avec le support des gens qui ne pensent qu’à leur intérêt individuel, a été financé sur une dette voilée sous la couverture de la planche à billet.

Aujourd’hui la dette contractée pour garantir le pouvoir unique, et l’injustice flagrante est en maturité, et le prix de la bêtise, le mauvais choix imposé au peuple, est entrain d’être amèrement payé par tous sous forme de l’inflation. Tout le monde est bien servi, les pro et contre 3ème

C’est ce qu’on appelle en Guinée la prospérité partagée

Que Dieu la Guinée des Guinéens

Elhadj A². Soumah.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.