Je trouve inconcevable, inadmissible et inacceptable qu’un magistrat se laisse influencer par quiconque dans la gestion des procédures judiciaires.

Je trouve inconcevable, inadmissible et inacceptable qu’un magistrat se laisse influencer par quiconque dans la gestion des procédures judiciaires.
5 (100%) 1 vote[s]

L’acte juridique suprême de l’Etat qui autorise les autres pouvoirs à accomplir respectivement leurs tâches avec autorité et en toute indépendance, c’est ce même acte qui autorise les magistrats à exercer les leurs avec autorité et en toute indépendance. Donc, je trouve inconcevable, inadmissible et inacceptable qu’un magistrat se laisse influencer par quiconque dans la gestion des procédures judiciaires.

Nous tirons notre légitimité de la constitution qui l’a voulue indépendante et impartiale, principes qui s’imposent aux autres pouvoirs.

En l’espèce, l’Etat a l’obligation à ce que nous puissions nous acquitter de nos fonctions professionnelles en toute liberté, sans crainte, sans ingérence, sans faire l’objet d’intimidation, de harcèlement, d’aucune sorte et sans devoir assumer, de quelque façon que ce soit, une responsabilité civile, pénale ou autre sauf les cas de fautes professionnelle ou disciplinaire.

Je profite de l’occasion, pour convier les magistrats de l’Afrique, principalement ceux du siège, à se débarrasser de tout complexe à l’égard des politiques, de croire en l’avenir. Il revient indubitablement à chaque magistrat la responsabilité de faire valoir, au besoin, de revendiquer régulièrement le respect du principe constitutionnel à l’indépendance du pouvoir judiciaire, ne serait-ce que par des décisions courageuses et motivées.

Mettre fin à la justice impuissante si elle existe bien sûr, face à la recrudescence de la criminalité transnationale organisée, à la croissance de l’impunité et de l’insécurité dans nombreux Etats du monde, doit être le combat de chaque magistrat de la nouvelle génération à partir du moment où la politique pénale internationale, à date, en tient considérablement compte.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A LIRE >>  La peine de mort n'existe plus dans la législation pénale guinéenne depuis 2016.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.