Jésus ! Il n'est pas vraiment avec nous et la preuve c'est qu'il s'en fout de notre sort.
Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

Jésus ! Il n’est pas vraiment avec nous et la preuve c’est qu’il s’en fout de notre sort.

En ce mardi 5 décembre de l’an de détresse 2017, devinez où je suis, les coudes posés sur quelque chose, la main caressant un objet oblong de couleur jaunâtre, les narines dilatées de plaisir, les yeux saumâtres et glauques, les sourcils froncés d’impatience à chaque minute qui passe et me vieillit.

Je suis là et j’attends. J’attends l’an 2018. Je l’attends de pied ferme et j’ai hâte qu’il vienne exaucer tous les voeux de bonheur et de prospérité qu’on a tant promis et ressassés depuis que Jésus est né.
Mais Jésus, il est loin, Jésus ! Il n’est pas vraiment avec nous et la preuve c’est qu’il s’en fout de notre sort. Je lui souhaite joyeux Noël là-haut et j’espère qu’en nous regardant faire la mamaya ici-bas, il ne va pas précipiter la fin du monde, ivre d’une rage accumulée depuis des millénaires.
Et moi, j’attends. J’attends tout ce qu’on m’a promis pour l’an 2017. On me disait : logement pour tous, santé pour tous, vaccins pour tous et bla-bla-bla pour tous…

Apparemment, y a plutôt foutaise pour tous. Pas la peine de se croire obligé, comme d’habitude, de faire des bilans parce qu’on ne sait même pas à qui demander des comptes et les responsables ne rendent justement de comptes à personne. Faites des bilans, si ça vous amuse, faites le bilan des bilans, remontez à la colonisation et à l’esclavage, à l’épopée de Samory Touré, vous verrez que, dans le fond, l’histoire ne change pas beaucoup : il y a toujours des gros corrompus et des affamés malades. Et tout ça, ça changera pas le 31 décembre à minuit… Il se passera rien ce jour-là. Il se passera rien parce que ceux qui décident dans ce bas monde, c’est pas des hommes, c’est des cons. Des cons qui se branlent de changer quoi que ce soit et surtout pas sous prétexte qu’on a changé de millénaire.

Et moi j’attends toujours, les coudes posés au même endroit, la main caressant une bouteille à présent vide, les yeux embués d’émotion et une envie pressante d’aller aux chiottes… J’attends que le Père Noël descende du ciel et même si je n’y crois pas plus que les prédictions de Nostradamus, j’espère que la fin du monde des cons est proche.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Abdoulaye Sankara

Au bout d’un moment, c’est mon ventre qui a pris le relais.

Tanatè ? La dernière fois que j’ai voulu m’offrir une bonne Guiluxe avec du porc …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.