Politique

La Crise du Carburant : Un Symbole de l’Échec Administratif et de la Discrimination en Guinée

La Crise du Carburant : Un Symbole de l’Échec Administratif et de la Discrimination en Guinée

La Guinée fait face à une crise du carburant qui expose cruellement l’incompétence et le népotisme au sein de la Société Nationale des Pétroles (SONAP). Cette situation, prévue pour durer un an, n’est pas seulement le résultat d’une gestion hasardeuse, mais aussi le reflet d’une profonde défaillance éthique et professionnelle.

Les promesses vides des cadres de la SONAP ne cachent plus leur incapacité à proposer des solutions viables. La crise actuelle est la conséquence directe de décisions basées sur des critères ethniques plutôt que sur le mérite ou l’efficacité. Cette approche discriminatoire a mené à une sélection partiale de compagnies pétrolières, comme Kamsar Pétrolium et UMS, qui, malgré leur faible présence à Conakry, ont été privilégiées au détriment de grandes entreprises mieux équipées et plus compétentes.

Ce choix discutable révèle un mépris flagrant pour les besoins du peuple guinéen, condamné à endurer des files interminables pour quelques litres de carburant. En excluant les principaux acteurs pétroliers nationaux pour des raisons ethniques, la SONAP a non seulement alimenté la crise mais a également semé les graines de la discorde et de l’injustice dans la société guinéenne.

De plus, la gestion opaque de la distribution du carburant, centralisée autour de la base militaire, soulève des questions inquiétantes sur la corruption et le favoritisme. Des pratiques qui mettent en danger la sécurité des citoyens, comme l’utilisation de bateaux-dépôts non conformes aux normes de sécurité, sont tolérées, mettant en lumière un manque de responsabilité flagrant.

A LIRE >>  Brutalité et Tragédie à Conakry: La Mort d'un Jeune Élève Souligne les Tensions Sociétales

Pour surmonter cette crise, il est impératif que la SONAP reconsidère ses méthodes et implique les grands pétroliers du pays, en mettant de côté les considérations ethniques au profit de l’intérêt national. Si chaque pétrolier était autorisé à gérer ses propres citernes, la situation pourrait s’améliorer significativement.

Cependant, si l’entêtement prévaut, la population guinéenne continuera de souffrir inutilement. Il est temps pour les responsables de comprendre que leur incapacité à agir équitablement ne fait qu’aggraver la crise et éroder la confiance du peuple en ses institutions. Il est impératif que des mesures soient prises pour rétablir une distribution juste et efficace du carburant, dans le respect de la sécurité et de l’équité pour tous les Guinéens.

Binta Barry pour Conakrylemag.com

 

PAR CONAKRYLEMAG.COM

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.