LA MAURITANIE CÉLÈBRE 55 ANS D'INDÉPENDANCE, AVEC UN IMPOSANT DÉFILÉ MILITAIRE

LA MAURITANIE CÉLÈBRE 55 ANS D’INDÉPENDANCE, AVEC UN IMPOSANT DÉFILÉ MILITAIRE

La Mauritanie célébrait samedi ses 55 ans d’indépendance, un anniversaire marqué par un imposant défilé militaire à Nouadhibou (nord-ouest) dans un contexte d’attaques et de menaces jihadistes dans la région ouest-africaine, a constaté un journaliste de l’AFP.

La cérémonie, marquée dans le ciel par des fumées vertes et jaunes aux couleurs de la Mauritanie, s’est déroulée en présence du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Au défilé militaire qui a duré plus de trois heures ont ont participé des unités militaires de Gambie, du Mali, du Maroc, du Sénégal et du Tchad, ainsi les Groupements spéciaux d’intervention (GSI), des troupes au sol chargées de la surveillance des frontières.

“Ce défilé a constitué une véritable démonstration de force dans un contexte régional trouble et dans un pays qui, jusqu’en 2011, était la première cible du terrorisme”, a déclaré à l’AFP le journaliste mauritanien Mohamed Fall Ould Oumère, spécialisé dans les questions militaires.

“L’escadrille militaire qui a défilé, notamment des hélicoptères, des avions de combats Tucano et super-Tucano de fabrication brésilienne, est une force de frappe dissuasive (qui) a réussi à faire la différence lors des attaques (de l’armée mauritanienne) contre les bases d’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) au Mali en 2010”, a indiqué à l’AFP un expert militaire sous le sceau de l’anonymat.

Les dispositions “pour rehausser le niveau de professionnalisme de notre armée nationale et de nos forces de sécurité se poursuivront et se renforceront” pour que “notre pays demeure une oasis de paix et de sécurité”, a indiqué le président Aziz dans un discours vendredi soir.

La Mauritanie, qui a subi de nombreux raids de jihadistes ces dernières années, les a ensuite combattus avec succès sur son territoire.

Une attaque à la roquette samedi contre un camp de l’ONU à Kidal, dans le nord-est du Mali voisin, a fait trois morts dont deux Casques bleus et un civil et vingt blessés, selon la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

Le 20 novembre, un attentat revendiqué par deux groupes jihadistes a fait 20 morts dans un grand hôtel de Bamako.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Guillaume Kigbafori SORO

Le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou a commis le plus grand crime, le véritable coup d’état civil depuis l’indépendance en 1960.

Le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou a commis le plus grand crime, le véritable coup …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !