Je ne voulais pas écrire ça mais y en a vraiment ras le bol !
Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

Je ne voulais pas écrire ça mais y en a vraiment ras le bol !

Bon, je ne voulais pas écrire ça mais y en a vraiment ras le bol ! On savait que dans les troquets et autres maquis, sous nos cieux, l’hygiène n’a jamais été au programme et on a tôt fait de croire que gnole et insalubrité font bon ménage mais quand même. Malgré les efforts de certains gérants de maquis pour rendre leurs cadres agréables, les tables, l’enceinte et les toilettes demeurent dégueulasses.

Je ne voudrais pas déverser ma bile sur ces tenanciers mais à la face de cette racaille d’alcoolos de toutes espèces et de toutes odeurs. Un vrai maquisard doit aimer les coins propres et éviter, par conséquent, de les salir. Par exemple, quand j’ai un petit creux et que je décide de m’offrir pour 1000 GNF de cacahuètes pour constituer la boue sur laquelle l’eau doit couler, je ne jette pas les coques à mes pieds. Pour avoir le réflexe propre, il faut toujours se croire sur sa propre terrasse. Je suis sûr que personne ne jette son kleenex souillé sous la table ou ne crache dans son salon because madame va s’énerver.

Pour se faire une idée de la souillure dans les maquis, pas la peine d’entrer dans les toilettes; un coup d’oeil à la porte suffit car c’est là que la merde dégouline : des crachats à la sauce cola au gros caca déposé à côté, en passant par les vomissures, bref la panoplie de saleté pour faire rendre gorge à votre guiluxe.

Mais, y a pire ! Imaginez un gros lard, chemise cravate sous un boubou lépi à la Rawlings. Vous me demandez déjà où est le problème ? Attendez que je conseille à ceux qui sont à table de me rejoindre plus tard. Notre salaud est en train de siroter sa bière. Rien, dans son comportement, ne laisse entrevoir qu’il a mouillé le maillot, sauf quelques bouteilles par terre. Après une cigarette, notre balourd ouvre grandement la gueule sur son épaule et des brochettes de lotte giclent. Sans blague !

Sans bouger le cul, il envoie une seconde salve en s’efforçant de balayer large, ce qui me fait déguerpir des environs.

Plus loin, à l’abri de cette nouvelle arme hautement bactériologique, j’observe la suite. Il attrape son boubou, se nettoie la gueule, se racle la gorge et envoie le missile morveux s’écraser près d’une chaise. Là, franchement, l’envie me prend de gerber ma guiluxe, mais je parviens à la repousser.

Assis à côté de sa souillure, toute honte bue, notre bonhomme demande une autre bouteille pour se nettoyer le gosier et recharger son canon. J’ai failli aller gifler la connasse qui a exécuté cette commande.

Mais, je me suis dit que de là où j’étais, rien ne pouvait m’atteindre et ce serait bien fait si l’enfoiré arrosait ses voisins après, eux qui le fixaient sans mot dire. Mon souhait fut exhaussé car après avoir ingurgité un nouveau verre, l’artillerie est rentrée à nouveau en action. Et beurk ! Je ne pouvais plus tenir et j’ai vidé mon verre cul sec avant de vider les lieux. Des bougnouls pareils doivent être interdits de fréquenter les lieux publics.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Abdoulaye Sankara

Au bout d’un moment, c’est mon ventre qui a pris le relais.

Tanatè ? La dernière fois que j’ai voulu m’offrir une bonne Guiluxe avec du porc …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.