A LA UNELibre opinionPolitique

On ne peut pas dire que le CNRD fait preuve de conduite unilatérale de la transition.

On ne peut pas dire que le CNRD fait preuve de conduite unilatérale de la transition. Il crée un cadre de concertation, ce dernier est récusé . Les acteurs sociaux et politiques pour la plupart ont demandé un cadre de dialogue. Les deux concepts dialogue et concertation ne sont pas les mêmes. Même par substitution connotative , ils ne se valent.

Le Président du CNRD , le patriote dont les hauts faits suffisent à eux tout seuls pour qu’on ait pas besoin de les égrener, crée par décret un cadre de dialogue inclusif . Les parties l’avaient exigées et le médiateur désigné par la CEDEAO aussi l’avait recommandé.

Ce cadre est fondé sur l’idée qu’ aux problèmes guinéens, des solutions guinéennes. Il sera présidé par les facilitateurs nationaux qui seront désignés sur la base de compétence, d’intégrité, de probité. Ils devront rencontrer leurs différentes parties prenantes ( CNRD, Gouvernement, Partis politiques et Société civile ) pour discuter avec elles de leur représentation au dialogue et de la composition du cadre institué. Ils tiendront à orienter les débats et échanges en vue d’harmoniser les positions sur la transition. Ces différentes parties prenantes formeront l’Assemblée plénière du cadre . Le dialogue comprendra aussi un comité technique dont les membres seront les délégués du premier ministre et du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Un comité de suivi de l’application des résolutions sera mis en place.

Après que le décret est institué, certaines entités se fendent d’un communiqué pour dénoncer ce qu’elles ont qualifié d’unilatéralisme et d’arrogance du CNRD. Elles appellent au dialogue mais n’ont jamais cessé de défier les autorités de la transition à coups d’injures et de dénigrements. Elles disent n’avoir pas été consultées. Qui doit les consulter , est-ce bien le gouvernent qui est une des parties prenantes ou les facilitateurs non encore nommés ? Elles disent qu’il faudra placer le cadre de dialogue sous la supervision de la CEDEAO et de son médiateur désigné. Cette revendication doit être faite aux facilitateurs. Étant donné la bonne foi du gouvernement et du CNRD , ils n’opposeront en tant que parties aucun refus à cette revendication .

A LIRE >>  Il est des crimes ou d'autres infractions que l'on pourrait reprocher à "grand Ko" autour des événements de 2009...

Par ailleurs, elles disent vouloir la participation du G5 et des partenaires techniques et financiers au dialogue inclusif . Mais , encore cela pourrait être demandé aux facilitateurs nationaux qui devront faire accepter cette demande aux autres parties. Enfin , elles disent ce qui est impossible : le dialogue devra réunir eux qui sont opposés au chronogramme du CNRD et le CNRD et le gouvernement. Veulent-ils d’un dialogue inclusif ? Non. Le plus inquiétant est leur étroite compréhension du dialogue inclusif aussi bien en tant qu’instance délibérative que d’instrument républicain d’inscription de la transition dans un agenda national.

Le CNRD en créant un cadre de dialogue inclusif sur la durée et le chronogramme de la transition n’impose plus rien. Il n’impose rien . Il désire améliorer le chronogramme qu’il croit juste par les échanges et à travers le débat. Si on venait à lui proposer une alternative crédible, il pourrait abandonner sa position. Voilà l’opportunité qu’il offre à la Guinée et aux différentes parties prenantes qui, malheureusement , voudraient conduire par manichéisme le débat à l’aporie. Cela veut dire que le CNRD n’est ni entêté ni arrogant comme certains qui tombent nuit et jour des bravades voudraient le faire croire. Au contraire, il existe une certaine arrogance souveraine et , malheureusement, elle vient de ceux qui appellent au dialogue inclusif et qui requièrent l’impossible : un cadre de dialogue dont les membres seraient eux , leurs copains et copines , leurs coquins et coquines.

A LIRE >>  La criminalité d’une autre dimension. Conakry fait face à un phénomène dangereux.

Les Guinéens devraient savoir que nous avons une grande chance avec cette transition. Elle est pilotée par un homme taciturne qui ne s’exprime par les hauts faits , désintéressé et guidé par le bien de ce pays et de ses filles et fils , il n’est pas le meilleur des Guinéens ni le pire , mais comme le fit le général de Gaulle c’est l’homme qu’il nous faut. C’est l’homme de la situation. Il a déjà engagé avec courage de grands chantiers qui ne devraient pas être arrêtés parce que nous ne les partagerons pas; nous devons les améliorer et repenser par la critique habile et constructive.

Comme chacun le sait , beaucoup d’hommes et de femmes ont suffisamment nui à ce pays, et ils pensent que les chantiers de la transition sont contre eux . Alors , à huis clos comme en public, ils posent des conditions impossibles pour que le dialogue inclusif n’ait pas lieu et pour que la transition manque à ses promesses. Ils ont dit au Président Yayi Boni de dire au Président de la transition de dissoudre la CRIEF, le CNT , le gouvernement pour constituer un gouvernement d’union nationale. Avec eux ou non le dialogue inclusif devra prendre forme et ses résolutions devront être appliquées.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.