Roch Marc Christian Kaboré
Roch Marc Christian Kaboré
Temps de lecture : 2 minutes
VOTRE NOTE
Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, élu à l’issue de la présidentielle du 29 novembre dernier, a été investi, ce mardi, en présence de neuf chefs d’Etat africains, a constaté APA, dans la capitale burkinabè.

Cinq actes principaux ont marqué la cérémonie d’investiture du président Kaboré. Il s’agit du discours du président de la Transition Michel Kafando, de la remise du collier de grand officier des ordres burkinabè au nouveau président du Faso, du premier discours de Roch Marc Kaboré en tant que chef de l’Etat et, enfin, des félicitations au nouveau président.

Parmi les chefs d’Etat présents à l’investiture du président Kaboré, la plupart est membre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Il s’agit des présidents sénégalais Macky Sall, togolais Faure Yassingbé, béninois Thomas Yayi Boni, ivoirien Allassane Ouattara, guinéen Alpha Condé, nigérien Mahamadou Issouffou, ghanéen John Dramani Mahama et malien Ibrahim Boubacar Kéita.

Seul le président du Gabon Ali Bongo, n’est pas membre de la CEDEAO.

D’anciens chefs d’Etat étaient également présents. Il s’agit d’Olosegun Obasanjo du Nigéria, de Jerry Rawlings du Ghana et de Salou Dbjibo du Niger.

Dans son allocution, le président de la Transition a fait remarquer que la cérémonie est chargée de symboles en ce sens que selon lui, c’est la troisième fois que le Burkina Faso va avoir un président civil sur les neuf chefs d’Etat que le pays a connus.

L’autre symbole de son avis, est que ‘’c’est la première fois qu’au Burkina Faso, un président civile remet le pouvoir à un président civile ».

A LIRE >>  Mali : le gouvernement décrète 3 jours de deuil national et réinstaure l'état d ' urgence

Après avoir félicité tous les acteurs ayant permis d’aboutir à un tel résultat, Michel Kafando a souhaité bon vent à son successeur, non sans l’avoir invité à ‘’suivre les sillons tracés par la Transition ».

Pour sa part, Roch Marc Christian Kaboré, après avoir prêté serment, a promis d’être le président de tous les Burkinabè, sans exception.

Il a promis aussi d’être, durant son mandat de cinq ans, un président du changement, un chef d’Etat conciliateur et de mettre en avant l’intérêt du peuple burkinabè au profit du sien.

Roch Marc Christian Kaboré a été élu au premier tour, avec 53,46% des voix, à l’issue de la présidentielle du 29 novembre dernier qui mis au prise 14 candidats dont deux femmes.

Son élection intervient après treize mois de Transition, suite à l’insurrection populaire qui a chassé Blaise Compaoré au pouvoir après y avoir passé 27 ans.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.