Je suis cerné par les enfoirés. Un chef de quartier non élu vient de s'autoproclamer roi des cons du coin, à l’image de Bobody 1er de Kaloum.
Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

Je suis cerné par les enfoirés. Un chef de quartier non élu vient de s’autoproclamer roi des cons du coin, à l’image de Bobody 1er de Kaloum.

Je suis cerné par les enfoirés. Un chef de quartier non élu vient de s’autoproclamer roi des cons du coin, à l’image de Bobody 1er de Kaloum. Ce faux type s’est rendu la vie facile en rendant plus dure celle des autres. Il a fait installer deux panneaux sens interdit à l’entrée et à la sortie de son carrefour. Sans rien demander à personne.

En abusant simplement de son petit pouvoir. Comme ça plus personne ne circule dans sa rue.
Le gars est tranquille. Il n’y a plus de bruit de moteur pour le déranger pendant sa sieste, plus de poussière pour le faire tousser et il peut sortir sa grosse bagnole de son garage en toute liberté sans être dérangé par d’autres véhicules. Facile la vie quand on a un peu d’autorité et pas de scrupules.

Il paraît que nous autres Africains vivons en communauté, solidaires face à l’adversité, collectivement organisés pour répondre à nos souffrances. Tout cela est en train de devenir une légende qui fait plaisir aux seuls Fotès.

La réalité est qu’il y a de plus en plus de gros égoïstes qui pensent à eux d’abord et se foutent pas mal des autres. Bientôt, on ne pourra plus circuler librement à Conakry, même si on a l’argent pour mettre du carburant. Il y a des gendarmes couchés partout, des rues bloquées pour cause de cérémonies et de soirées privées, et maintenant des gars qui posent des panneaux au hasard. 


Je vais faire pareil pour faciliter mon existence. D’abord, je vais poser un sens interdit à l’entrée de ma maison avec écrit en lettres blanches dans la bande rouge : Interdit aux enfoirés, aux politiciens et aux abrutis. Et puis je vais installer un panneau d’interdiction de stationner devant mon maquis préféré à Pyabounyi.

J’en ai marre de voir les autres s’asseoir et boire plus de bière que moi. Moi aussi, je suis jaloux de ceux qui ont un plus gros salaire que le mien. Enfin, je vais installer un passage à niveau devant mon boulot et je ferai payer mes collègues quand ils prendront et termineront leur service.

Si Alpha Condé et les bérets rouges le permettent.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Abdoulaye Sankara

Plus rien ne marche pour moi. Plus de deal, plus de Guiluxe gratis, plus de potes friqués au comptoir. Le monde s’est effondré et le gombo avec.

Tanatè ? Et les caprins ? C’est quand les coupages de queue ? 18 na …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.