Bah Oury à Conakry Photo crédit Binany Bah
Bah Oury à Conakry Photo crédit Binany Bah
Meilleure Vente n° 1
Fire TV Stick 4K Ultra HD avec télécommande vocale Alexa...
  • Le plus puissant des sticks lecteurs multimedia en streaming, avec une nouvelle...

Moins présent sur la scène politique ces derniers temps le vice-président de l’UFDG Bah Oury en exil depuis l’attaque contre le chef de l’Etat en juillet 2011 s’est exprimé ce lundi sur les antennes de nos confrères de la radio Espace fm sur la situation socio politique de la Guinée notamment le verdict de la cour suprême, le fonctionnement du parti, la présence des noms comme Mouctar Diallo des NFD et Aboubacar Sylla sur la liste nationale de l’UFDG pour les législatives facteur de remous de certains membres du parti.
Comme à son habitude le vice président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Bah Oury sans détour a abordé les différentes questions avec un langage caustique et direct. Concernant le verdict de la cour supreme Bah Oury déclare: « la première des choses, la cour suprême a abdiqué devant sa responsabilité cela veut dire qu’il y a aucun recours en Guinée pour les contentieux. La cour a agit dans le même sens qu’en 2010 la cour est allée dans le sens du desiderata de Alpha Condé »

Parlant de ses paires de l’opposition, le vice président du parti challenger de l’actuel président Alpha Condé soutient: « toutes les institutions n’ont pas assumé leur responsabilité je constate malheureusement que j’ai eu raison de dire que les accords du 3 juillet nous conduisait à un coup d’Etat constitutionnel. Aujourd’hui, amener des requêtes auprès des juridictions supra nationales pour des questions de contentieux pendant qu’on ne l’a jamais fait pour les morts et assassinats des marches et manifestations ce n’est pas sérieux », a ajouté Bah Oury.

 

Si les désaccords entre l’exilé Bah Oury et celui qui occupe la tête du parti sont plus secret du grand public les déclarations du vice-président concernant l’homme et le fonctionnement du parti lève tout scepticisme « la gestion de l’UFDG pose problème, son orientation ne vas plus dans le sens du changement mais plutôt celui de la compromission. Je suis le fondateur de l’UFDG j’ai approché feu Bah Mamadou après et sous sa demande on a accueilli Cellou Dalein Diallo à qui j’ai laissé la place pour le poste de président ».

 

Comme pour enfoncer le clou Bah Oury poursuit « Il n’y a pas eu de concertation Cellou a imposé Mouctar Diallo et Aboubacar Sylla sur la liste c’est pourquoi il y a la frustration je convie les militants et responsables au respect des statuts » a ajouté Bah Oury. Comme à son habitude cette sortie médiatique de l’opposant et responsable de l’UFDG laissera forcement tâche d’huile au sein de la classe politique à laquelle il ne fait pas cadeau dans ces critiques y compris l’UFDG au sein duquel l’homme à des adeptes qui sollicitent sa monté à la tète du parti.

 

 

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Soûl, un chauffeur gendarme conduit le véhicule dans un fossé [Photo]

Previous article

La France salue la Proclamation des résultats définitifs (Quai d’Orsay)

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.