Je voulais savoir exactement où partait mon pognon.
Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

Je voulais savoir exactement où partait mon pognon.

Tiens, je me demande comment je fais pour être aussi pauvre chaque fin du mois. J’ai refait mes comptes. J’ai remis tout à plat avec autant de méthodes qu’un enfoiré d’expert du FMI. Je voulais savoir exactement où partait mon pognon.

Le résultat est effrayant. Mon gombo part en liquide : dans mon estomac sous forme de Guiluxe et dans ma moto sous forme d’essence. A nous deux, ma moto et moi, nous sifflons 70% de l’argent du ménage. Quand je ne suis pas au maquis, je suis à la station-service. Ma moto et moi, on se ressemble, finalement.

Il ne fonctionne pas à l’eau claire et moi je ne bois de la flotte qu’en cas de force majeure. En apprenant que le prix du carburant avait encore augmenté, j’ai par exemple avalé un grand verre d’eau pour faire passer quatre paracétamols.
C’est catastrophique. Partout, le litre d’essence dépasse les huit mille balles! Trois petits litres de minable essence valent un poulet !
Et je me retrouve donc, une nouvelle fois, devant un choix compliqué.
Continuer à boire de la Guiluxe ou filer mon engin ? Je retourne le problème dans tous les sens. Marcher sous le soleil ou arrêter la bière ?


Dans le journal de cette semaine, j’ai cru voir un instant la lumière : un journaliste proposait une solution pour lutter contre l’augmentation du prix du carburant. Il fallait, disait-il, revenir “au vélo ou aux patins à roulettes”.

Facile, on voit que c’est pas lui qui pédale. Enfin, faute de mieux, je suis d’accord pour le vélo… mais seulement si tout le monde roule à bicyclette. Si ce n’est pas le cas, on n’est pas à armes égales et je n’ai pas envie de servir de ballon de foot à tous ces putains de Pajero qui traversent la ville en roulant comme des dingues.


Pour les patins à roulettes, c’est plus clair : jamais ! Faut pas rigoler ! Le type qui, dans ce pays, essaiera de traverser son carrefour défoncé sur des patins à roulettes sera au mieux la risée de son quartier ou au pire amputé d’une jambe à Ignace-Deen.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Abdoulaye Sankara

Au bout d’un moment, c’est mon ventre qui a pris le relais.

Tanatè ? La dernière fois que j’ai voulu m’offrir une bonne Guiluxe avec du porc …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !