Temps de lecture : 1 minute
Il s’agit notamment des Directeurs des écoles Primaires Bonfi port, Amilcar CABRAL,Hadja Aicha BAH et le Principal du Collège 2 Bonfi.
Le Département de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation reproche à certains de ces responsables d’écoles d’avoir autorisé la pratique du châtiment corporel et à d’autres, la non opérationnalité des Kits d’hygiène.

En effet dès le début de l’année scolaire 2015 -2016, des missions de contrôle de la discipline de travail ont été déployées dans des écoles et établissements scolaires de Conakry; L’objectif était de s’assurer du respect de la discipline de travail.
Une centaine d’école ont été ciblées suivis de16 autres.
Le constat général révélé que si dans la majeur partie de ces structures scolaires visitées, on peut se féliciter de bon déroulement des cours et du respect de la discipline de travail, d’autres par contre présentent des lacunes par fois graves qui ont fini par soulever la colère de l’Inspection Générale du MEPU-A. D’où ces mesures disciplinaires qui pourraient être élargie à d’autres écoles de la Capitale et de l’intérieur du pays.

Notons que qu’au delà de ces chefs d’établissements et d’écoles, d’autres Directeurs adjoints et enseignants ont aussi été sanctionnés. Des sanctions qui vont de l’avertissement verbal à l’avertissement écrit.
Le MEPU-A insiste encore une fois, sur le respect strict des règles d’hygiène dans toutes les écoles de la GUINEE.

 

 
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Séance de présentation et d'évaluation du Schéma Directeur lnformatique (SDI) du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.