Libre opinionPolitique

Opinión : vous couvrez les actes ignobles de ce régime !

0
manifestation de rue en Guinée les berets rouge sur l'autoroute
Temps de lecture : 2 minutes

LE CERVEAU DU GUINÉEN

Quand la police française brutalise ou tue même involontairement un jeune Noir, tous crient au racisme de l’Etat français. Ils identifient le bourreau, ils mettent un nom sur lui, le désignent comme étant Blanc, ils désignent la victime comme un Noir.

Quand la police américaine brutalise et tue un afro-américain même dans une situation de légitime défense, ils crient tous en même temps au crime raciste avant toute enquête, ils désignent le bourreau comme étant un WASP(white anglo-saxon protestant), et la victime comme un Noir.

Mais quand c’est dans leur propre pays, le bourreau devient non identifiable, il n’a pas de nom, pas d’ethnie, et la victime non plus n’a pas d’ethnie, elle appelée citoyen tout court. Bourreau et victime doivent être mélangés dans une mixture qui ne permet plus de savoir qui est qui, qui a fait quoi, quelle était la place de chacun.

Ceux qui s’inventent un anti-ethnocentrisme de pacotille, qui cherchent à faire de l’anti-ethnocentrisme une vitrine de luxe politique, un marché du paraître bien, dû paraître bon, du paraître tolérant, vous êtes, pour paraphraser Monenembo « le problème à la lumière de la vérité », parce que consciemment ou inconsciemment vous couvrez les actes ignobles de ce régime, vous lui appliquez un vernis républicain, vous blanchissez ses crimes ciblés en crimes de droit commun.

A LIRE >>  Urgent covid-19 : Boris Johnson en soins intensifs

Il y’a ce qu’on appelle l’éternel retour du réel, c’est à dire, vous allez beau prêcher la tolérance, le républicanisme,stigmatiser ceux qui disent qu’il y’a des crimes ciblés, la réalité va toujours vous démentir, la réalité va toujours afficher à l’écran des victimes peules, des jeunes filles et jeunes garçons peuls , des familles peules qui pleurent, qui se tordent de douleur, s’interrogent, et cela vos discours ne pourront rien.

On tue des jeunes en leur logeant des balles dans le corps et vous trouvez que la communauté dont sont issus ces jeunes se victimise? Vous êtes capables de dire que la victime se victimise et jamais vous ne dites que le criminel se criminalise.

Même dans les plus grandes démocraties on ose parler de meurtres et assassinats ciblés, racistes, mais en Guinée, on ose pas, il y’a une terreur intellectuelle qui veille 24h/24.

Source: Rousseau Sow

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

En tout cas si vous avez choisi L’HISTOIRE, c’est là-dessus que l’histoire vous jugera… Et sûrement pas sur vos incantations sur la paix.

Previous article

Mamadou Lamine Fofana Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux en conférence de presse

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like