A LA UNELibre opinion

Trouvez moyens d’arrêter les discours alimentant la haine et le clivage entre les guinéens.

Si vous n’en tirez pas bénéfice, trouvez moyens d’arrêter les discours alimentant la haine et le clivage entre les guinéens.

Le CNRD et son Président qui ont trouvé moyen de fermer la bouche de Tibou Camara, Damaro ou Aboubacar Sylla pour ne citer que ceux-là, ne peuvent continuer à permettre aux Gnelloy de cracher sur eux et pire, continuer à tenir leurs diatribes alimentant la haine et le clivage entre les guinéens.

Les propos clivant, de haine, dressant les uns contre les autres, qui étaient la règle durant la gouvernance de Mr Alpha Condé, devraient appartenir au passé comme son instigateur.

Malheureusement, j’ai comme l’impression
même si un de leur est en prison, cette famille persiste à être des hors la loi.
Le CNRD qui a inscrit la justice comme boussole de ses actions, le pardon comme incontournable et la réconciliation nationale comme indispensable, devrait siffler la fin de la récréation en remettant cette hirondelle satanique, à sa place.

En attendant, j’ai la certitude que des personnes maléfiques, mal intentionnées sont à la manette pour continuer à pousser cette dame, à dire et à faire des choses qu’ils ne sont plus en possibilité de faire eux-mêmes.

L’objectif étant, de maintenir une tension artificielle entre les guinéens, semer la discorde, saper l’élan d’apaisement et de réconciliation nationale entamés au lendemain de la prise du pouvoir du Colonel Mamady Doumbouya, le 05 septembre 2021.

A LIRE >>  Il est indéniable que ce sont les actions des militants pro démocratie qui ont motivé l'armée a prendre ses responsabilités le 5 septembre 2021.

La liberté d’expression ne peut pas être invoquée quand c’est le fondement, les équilibres de la nation qui sont menacés.
Alpha Condé est aujourd’hui certes, neutralisé et mis hors d’état de nuire, mais que personne ne soit dupe.

Les adeptes, les héritiers de sa politique de diviser pour régner, de clivage, d’antagonisme, de manipulation, sont encore dans la nature et œuvrent dans l’ombre pour replonger le pays dans ses périlleux travers.

Ce qui est difficile, c’est de bâtir, ce n’est pas pour démolir. Ceux qui aiment souvent dire, n’accordez pas d’importance à ce genre de personnes, se trompent lourdement. La capacité de nuisance de ces personnes est énorme.

Allez sur leurs pages respectives, comptez le nombre d’abonnés et comparer aux pages de ceux qui tiennent des discours sensés, responsables et constructifs pour le pays; faites la différence et vous s’aurez de quoi je parle.

Le Président du CNRD doit ouvrir ses yeux s’il ne fait pas semblant de les fermer pour rappeler aux auteurs des discours haineux et clivant, que le pays est dans un régime d’exception.

Et comme tel, il n’hésitera pas à boucler, à faire taire toute personne qui tiendrait des discours ou propos incompatibles avec son projet de refondation de la République.

A LIRE >>  Le minimum de bonne foi recommande plutôt d’exiger de l'État de jouer son rôle de garant, protecteur et promoteur de l'exercice des libertés individuelles et collectives

Ne pas sévir et laisser faire, ce serait faire du Alpha Condé sans lui. Qui ne dit rien consent.

Sow Boubacar, Switzerland🇨🇭

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.