Un mort se réveille et sème la panique

Un mort se réveille et sème la panique

Un Kényan considéré comme mort s’est réveillé à la morgue le lendemain de son “suicide”. Un homme considéré comme mort après s’être suicidé a provoqué la panique dans un hôpital kényan en se réveillant à la morgue le lendemain, juste avant d’être embaumé. “Le patient a été sauvé, juste avant d’être embaumé”, a expliqué jeudi le directeur de l’hôpital du district de Naivasha, le docteur Joseph Mburu.

Paul Mutora, 24 ans, avait tenté de se tuer en avalant de l’insecticide, après une dispute familiale. Après avoir été transporté aux urgences, un médicament lui avait été administré pour ralentir son rythme cardiaque. Ce qui, selon le médecin, pourrait “avoir induit en erreur le personnel” l’ayant considéré comme mort, qui l’a ensuite transporté à la morgue.

 

Le lendemain, l’équipe médicale avait entendu des bruits émanant du “cadavre” de la morgue, et, constatant son réveil, s’était enfuie, terrorisée. “C’est de ma faute depuis le début, je présente mes excuses”, a déclaré le “revenant”, depuis en convalescence.

 

AFP 

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Covid-19 : La police est venue prendre la nourriture et la sonorisation.

Malgré l’état d’urgence sanitaires décrété en Guinée un citoyen voulait jouer à plus malin et …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !