MATD-Etat civil : clôture du projet ‘’Augmenter l’Enregistrement des naissances des moins de 5 ans dans les régions de Conakry et Labé’’ Conakrylemag.com 1er site d'information en Guinée toute l'actualité en continu
Le Général Bouréma Condé

MATD-Etat civil : clôture du projet ‘’Augmenter l’Enregistrement des naissances des moins de 5 ans dans les régions de Conakry et Labé’’

MATD-Etat civil : clôture du projet ‘’Augmenter l’Enregistrement des naissances des moins de 5 ans dans les régions de Conakry et Labé’’
L’hôtel Kaloum a servi de cadre ce mercredi 31 mars 2020 à la cérémonie de clôture du projet ‘’Augmenter l’Enregistrement des naissances des moins de 5 ans dans les régions de Conakry et Labé’’. Une cérémonie présidée par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général de division Bouréma Condé, qui avait à ses côtés certains conseillers et directeurs nationaux (DNEC, DNAT, DND, DNDL, IGATD, DNAPAE).
C’était en présence de M. Ibrahim Keïta (Conseiller Télécoms et Economie numérique à la Primature), de la première secrétaire de l’ambassade d’Italie en Guinée, de Dr Aliou Maïga de l’Unicef Guinée, du chef de cabinet du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, du représentant du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, du Gouverneur de la Ville de Conakry (Général de division Mathurin Bangoura), des chefs services de l’Etat civil des cinq communes de Conakry.
Après le mot de bienvenue du coordinateur de l’Etat civil, M. Moustapha Kobélé Keïta, par ailleurs conseiller juridique du MATD, l’honneur est revenu à M. Fodé Oumar Touré, chef de division à la Direction nationale de l’Etat Civil de présenter le projet, dont les objectifs sont entre autres :
« améliorer l’environnement favorable à l’offre des services d’enregistrement des naissances au niveau national et au niveau décentralisé ; réformer les services d’enregistrement des naissances pour les rendre disponibles et fonctionnels dans les régions de Labé et Conakry ; mobiliser les communautés à se contraindre à l’utilisation efficace des services d’enregistrement de naissances dans les régions ciblées »
Malgré l’impact de la Covid-19 et des troubles sociopolitiques en 2020, Fodé Oumar Touré notera avec satisfaction, l’enregistrement de 65.756 enfants durant la période du projet dans la région de Conakry et une légère tendance à la hausse. Dans la région de Labé, ce sont 62.982 enfants qui ont été enregistrés durant la même période.
Dans son intervention, Dr Aliou Maïga, Chef Section Protection de l’Enfant à l’UNICEF Guinée, au nom de ses chefs hiérarchiques, rappellera que l’état civil aujourd’hui revêt au moins deux fonctions essentielles : une fonction primaire qui permet d’établir les documents requis par la loi et qui aident à prouver l’identité des personnes ; et une fonction secondaire dans la mesure où l’état civil est une source des statistiques vitales et aide à produire des indicateurs sociodémographiques. « Lorsqu’un système d’enregistrement des faits d’état civil fonctionne bien, il constitue une source précieuse d’informations pour la planification du développement.
Car enregistrer toutes les naissances en temps réel c’est permettre au système de santé de connaître le nombre d’enfants à vacciner, au système éducatif le nombre de classes et d’enseignants nécessaires pour les prochaines années. », indique-t-il.
Il sera suivi de la première secrétaire de l’ambassade d’Italie en Guinée (Mme Kadiatou Sacko), qui, au nom de son ambassadeur, soutiendra que ce projet, financé par l’Agence italienne pour la Coopération au développement (à hauteur de 2.397.000 euros) et mis en œuvre par l’UNICEF, est un modèle à dupliquer dans d’autres régions et communes du pays.
M. Lamine Kaba, Directeur national de la Législation, représentant le Ministre d’Etat en charge de la Justice, Garde des Sceaux, a mis l’accent sur la lutte contre l’impunité, la protection des droits humains et le respect de nos textes de lois. Il dit prendre acte, au nom de son ministre, des recommandations et plaidoyers sur la déclaration des naissances.
Dr Yaghouba Barry, chef de cabinet du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, fera remarquer que les objectifs de l’Etat civil sont transversaux. Au nom de son ministre, le médecin-général Rémy Lamah, il a félicité le MATD et les partenaires techniques et financiers pour le travail abattu dans le cadre de ce projet.
Après avoir ressorti l’importance de l’enregistrement des naissances et plaidé pour la duplication de ce projet dans d’autres régions du pays, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général de division Bouréma Condé a, au nom du Chef de l’Etat et de son Premier ministre, remercié les partenaires pour leur accompagnement de qualité. « L’occasion est opportune pour faire un plaidoyer auprès de tous les autres partenaires de la Guinée, en vue d’acquérir un accompagnement constant pour mieux favoriser la duplication de telles bonnes pratiques sur l’ensemble du territoire national, au bénéfice des Collectivités locales, assumant la maîtrise d’ouvrage du développement local et de ses corollaires…
Permettez-moi, au nom de Monsieur le Président de la République, le Pr Alpha CONDE, du Chef du Gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana et en mon nom personnel, de remercier vivement la République d’Italie pour l’appui qu’elle ne cesse d’apporter à la Guinée à travers l’Agence Italienne pour la Coopération au développement. Il en est de même de l’Unicef et du Consortium des ONG Italiennes, pour leur accompagnement technique et financier déterminant dans la mise en œuvre de ce projet salvateur qui laisse des traces positives indélébiles dans le renouveau du système d’état civil guinéen. », a-t-il déclaré.
Service Communication du MATD
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  La précarité de la condition humaine en Guinée n’est plus à démontrer.

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.