A LA UNELibre opinionPolitique

Pourquoi les pouvoirs sont-ils peu enclins à accepter le libre exercice du droit de manifester dans notre pays ?

Pourquoi les pouvoirs sont-ils peu enclins à accepter le libre exercice du droit de manifester dans notre pays ? Ce n’est pas toujours par crainte de troubles à l’ordre public. Dans certains cas, ils pensent que les manifestations de grande ampleur peuvent être une menace non pas pour la tranquillité publique mais pour la stabilité des pouvoirs eux-mêmes.
 
Les événements de janvier et février 2007 sont encore présents dans les esprits. Même s’il s’agissait là de manifestations spontanées et quasi concomitantes sur l’ensemble du territoire. Mieux d’ailleurs des manifestations déclarées et sécurisées que des manifestations spontanées et hors de tout contrôle.
 
Pour revenir à la phobie des manifestations dont nos gouvernants souffrent, il faut relever pourtant que le libre exercice des droits et libertés par les citoyens peut donner l’image d’un pouvoir respectueux de l’État de droit. Les manifestations ne doivent donc pas être perçues toujours de manière négative. Il faut y voir aussi le signe de la vitalité du système démocratique.
Il appartient à l’État tout simplement de prendre les dispositions utiles pour préserver l’ordre public en protégeant la sécurité des personnes et de leurs biens.
 
En effet, il est important de noter que l’exercice du droit de manifester ne doit pas être confondu avec le droit de faire ce qui est interdit par la loi pour le bien de tous. Il faut absolument concilier l’exercice des droits et libertés avec l’exigence du respect des règles du vivre-ensemble. Le fait de porter atteinte à l’intégrité physique des personnes et à leurs biens, à l’occasion de manifestations sur la voie publique, est constitutif d’infractions. L’exercice d’un droit ou d’une liberté ne peut justifier les atteintes à un autre droit ou liberté.
 
Il convient juste de faire application de la loi avec un minimum de discernement en évitant des réactions à géométrie variable.
En réalité, tout ou presque tout est prévu par la loi dans le cadre de l’exercice du droit de manifester.
PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

A LIRE >>  BIOGRAPHIE DU REGRETTÉ MORY DJELI DEEN KOUYATÉ, L'ARTISTE AUX PECTORAUX D'ACIER !

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.