A LA UNEAfrique

Restitution de 6,5 Millions $ par la France dans l’Affaire des Biens Mal Acquis en Guinée Équatoriale

Restitution de 6,5 Millions $ par la France dans l’Affaire des Biens Mal Acquis en Guinée Équatoriale

Dans un geste significatif, la France a annoncé son intention de restituer 6,5 millions de dollars à la Guinée équatoriale. Cette somme, issue de la vente de biens saisis dans l’affaire des biens mal acquis, implique Teodorin Obiang, le fils aîné du président de la Guinée équatoriale, condamné en France pour détournement de fonds publics.

Cette restitution, prévue dans le budget 2024 de la France, marque un tournant dans une affaire qui a attiré l’attention internationale. Les biens saisis, comprenant des voitures de luxe et d’autres objets précieux appartenant à Teodoro Nguema Obiang Mangue, mieux connu sous le nom de Teodorin, ont été au cœur d’un scandale qui a éclaté dans les années 2010. Teodorin, vice-président et fils du chef de l’État, est connu pour son style de vie extravagant et a été inculpé en France pour recel de détournement de fonds publics.

La condamnation de Teodorin par la Cour de cassation française en juillet 2021 a été un moment clé dans cette affaire. Il a été condamné à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 30 millions d’euros. En janvier 2023, une vente aux enchères des biens confisqués a été organisée à Paris, avec l’objectif d’investir les fonds récoltés dans des projets de développement en Guinée équatoriale. La valeur totale des avoirs confisqués est estimée à 160 millions de dollars.

L’affaire a suscité des réactions variées en Guinée équatoriale et en Afrique, en particulier dans un contexte marqué par des inégalités économiques flagrantes. Malgré ses riches ressources pétrolières, la Guinée équatoriale affiche un taux de pauvreté global de 67 % en 2022, selon la Banque africaine de développement (BAD).

A LIRE >>  Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, a reçu en audience une délégation de Rio Tinto SimFer, dirigée par son Directeur général Christ AITCHISON.

Cette restitution de la France est un pas vers la justice et la reconnaissance des abus financiers commis par des individus haut placés. Elle soulève également des questions sur la manière dont ces fonds seront utilisés pour le développement en Guinée équatoriale, un pays où la majorité de la population vit encore dans la pauvreté malgré l’abondance des ressources naturelles. La restitution de ces fonds pourrait être une opportunité pour la Guinée équatoriale de réinvestir dans des projets qui bénéficient directement à sa population.

Dramé Ibrahima pour conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.