A LA UNELibre opinion

Tribune : L’indépendance vendue, la presse guinéenne se résigne

L’indépendance vendue, la presse guinéenne se résigne

Certains journalistes guinéens semblent privilégier l’appât du gain plutôt que l’intellect. La presse guinéenne, en proie à l’agonie, ne montre aucun signe de réanimation, feignant de dormir et restant insensible aux restrictions et blocages des médias.

Cette apathie découle de la vente de son indépendance, les journalistes ayant cloué leur langue pour des gains financiers, les empêchant ainsi de se rebeller contre ceux qui cherchent à nous anéantir.

Certains de ces journalistes ont cédé la presse à vil prix aux autorités actuelles, le CNRD ayant versé des sommes considérables à certains médias pour redorer son image, assorti d’un accord de nomination des journalistes. Cette compromission explique les attaques violentes de certains journalistes contre les manifestants, ainsi que le piétinement du combat de Foniké Mangué.

C’est dégoûtant et très déplorable de voir une presse s’en prendre aux opprimés tout en défendant les oppresseurs.

La presse guinéenne a sacrifié son indépendance, son respect, et sa dignité. Malgré les restrictions et les blocages médiatiques, elle peine à se réveiller pour défendre sa survie.

Au lieu d’être le pilier de la démocratie et de la mémoire collective, elle est devenue un obstacle à la démocratie. Plutôt que d’être responsable, indépendante et investigative, elle se livre au chantage, ouvrant des enquêtes juste pour extorquer de l’argent aux personnes concernées.

La plupart de ces enquêtes restent non résolues, tandis qu’ils rencontrent leurs sujets dans des restaurants, recevant un paiement en échange de leur silence.

Cette presse est divisée, la situation persiste, la population est privée du droit à l’information. Pourtant, parmi nous, ceux qui ont accepté de l’argent du CNRD empêchent les autres de mener le combat.

A LIRE >>  C'est quoi une "démocratie médiatique" ?

La presse guinéenne semble avoir abandonné la lutte, baissant la garde face au CNRD. Aucune action ne se profile à l’horizon pour mettre un terme à cette situation, et aucune réunion n’est organisée pour revendiquer leurs droits, contribuant ainsi à une perte d’indépendance préoccupante.

Pour instaurer une véritable démocratie en Guinée, il faut d’abord assainir cette presse désorientée, lui redonner responsabilité et indépendance pour qu’elle puisse jouer son rôle de chien de garde.
Réveiller vous les valeureux journalistes pour mener un combat pour notre re-indépendance

Abdoul Latif Diallo
Journaliste d’investigation
Très très indépendant

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.