Le FNDC est horrifié par la vidéo qui circule actuellement sur les médias sociaux montrant des violences exercées par les services de sécurité sur une femme dans un quartier de Conakry.
FNDC Conakry manifestation

Le FNDC est horrifié par la vidéo qui circule actuellement sur les médias sociaux montrant des violences exercées par les services de sécurité sur une femme dans un quartier de Conakry.

COMMUNIQUE N°0 59

Le FNDC est horrifié par la vidéo qui circule actuellement sur les médias sociaux montrant des violences exercées par les services de sécurité sur une femme dans un quartier de Conakry.
En marge des manifestations du mercredi 29 janvier contre le projet de 3ème mandat engagé par M. Alpha Condé, Fatoumata Bah a été prise en otage par la police pour obliger des jeunes du quartier à se rendre pour être arrêtés. La violence d’État a atteint son paroxysme.

On peut également constater que ces agents de sécurité utilisent leur otage comme bouclier, se livrent à des actes de provocation en lançant des pierres dans des concessions et en tirant avec des armes de guerre en direction des jeunes sortis pour libérer Fatoumata.

Cet énième acte de violence et d’humiliation filmé par des témoins fait la honte des forces de défense et de sécurité guinéennes. Il montre le niveau de cynisme du clan au pouvoir qui commandite des telles exactions et protège les auteurs.

Cette scène révoltante met surtout en évidence des actes dégradants, criminels, inhumains et humiliants que les forces de défense et de sécurité ne cessent d’infliger sans scrupule ni crainte aux populations pour faire taire les protestations contre le projet de pouvoir à vie de M. Alpha Condé.

Le FNDC condamne cette violence policière et prend à témoin la CEDEAO et la communauté internationale des exactions ordonnées par le régime pour réprimer les populations et les manifestants contre le 3ème mandat en Guinée.

Nous mettons en garde le gouvernement et tous les commanditaires de ces crimes contre tout simulacre d’enquêtes qui, comme d’habitude, n’aboutissent jamais.

Des enquêtes indépendantes doivent être menées pour faire arrêter et juger tous les commanditaires et agents impliqués dans des violences et dans des crimes de sang commis lors des manifestations du FNDC.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons.

Conakry, le 30 janvier 2020

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

FNDC

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la forme de résistance (communiqué) !

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !