Meilleure Vente n° 1
Fire TV Stick 4K Ultra HD avec télécommande vocale Alexa...
  • Le plus puissant des sticks lecteurs multimedia en streaming, avec une nouvelle...

[ad_1]

C’est peut-être la confirmation d’une rumeur, vivace durant l’été, qui s’est un peu amoindrie à la rentrée de septembre : Johan Bencivenga serait LE candidat favori du président de la République, Emmanuel Macron pour conduire la liste LREM lors du scrutin municipal de mars prochain. Une rumeur très commentée, partira, partira pas… ? Finalement partira. En tout cas, Johan Bencivenga est depuis ce 7 octobre bel et bien parti de l’UPE13. C’est un conseil exécutif qui l’a entériné, portant à la présidence par intérim, Philippe Korcia, qui parmi ses mandats, a notamment été président de l’UPE13 Pays d’Aix avant d’être Président du Conseil d’administration de l’URSSAF PACA. Un homme qui connaît donc bien la maison et le job.

Marathon électoral

Pourquoi quitter la présidence de l’organisation patronale ? C’est bien la question en filigrane qui se pose. Elu en 2015, celui qui était précédemment président de la Fédération du BTP13, n’interrompt sans doute pas son mandat pour quitter l’écosystème. Il le dit lui-même, cité par le même communiqué qui annonce son départ, il reste « animé d’une volonté d’action et de dépassement » qui va prendre la forme « d’une autre forme d’engagement pour le bien des entreprises, et plus largement pour celui de Marseille et de notre territoire« .

A LIRE >>  Contentieux FEGUIFOOT vs Amadou Diaby la fédération publie un communiqué

On imagine aisément que cela pourrait être l’engagement dans la course aux Municipales. Une course au long cours. Un marathon même si le temps imparti pourrait faire penser qu’il s’agit d’un sprint.

A la tête de l’UPE13, Johan Bencivenga peut revendiquer quelques opérations originales telles The Choice, principe calqué que The Voice mais appliqué à l’encouragement à l’entreprenariat pour les jeunes issus des quartiers difficiles. Lors du dernier entretien accordé à La Tribune, au printemps dernier, il évoquait la création d’un fonds de dotation pour « développer l’économie« , l’envie de donner naissance à une place financière et d’être un territoire davantage « blue et green« .

Des sujets qu’il a repris lorsqu’il rejoint également au printemps dernier le groupe de travail de Martine Vassal, issu de la société civile et baptisé Marseille Métropole Audacieuse, expliquant qu’il fallait faire du port et de l’aéroport « des tremplins d’une vraie stratégie à l’international« , « développer une stratégie d’image et se doter d’un outil stratégique de « place branding » et que la méthode c’était la « mobilisation générale privé/public« . De la stratégie, encore de la stratégie.

Pas encore le bon candidat ?

Des idées qui constitueront sans doute des éléments de son programme économique. S’il va jusqu’au bout du processus. Quelle serait son équipe ? Ses soutiens ? Dans le sondage La Tribune, Elabe, BFM TV, publié le 27 septembre dernier, sa notoriété atteint 2 % des inscrits, démontrant que on a beau être connu dans le monde économique, il n’en va pas de même dans la sphère politique et surtout auprès de Monsieur et Madame Tout le monde. Du côté de LREM, les candidats à la candidature déclarés, Yvon Berland comme Saïd Ahamada contactés par La Tribune, n’ont souhaité commenter ce qui demeure selon eux, pour le moment une « simple » démission d’un syndicat patronal.

A LIRE >>  Ce gouvernement ne doit recevoir aucun kopeck en notre nom. Notre santé ne les intéresse pas

Seule Alexandra Louis, députée de la 3ème circonscription Bouches-du-Rhône redit que pour LREM « l’enjeu est extrêmement fort » et qu’une candidature féminine venue de la société civile serait (aurait ?) été la bienvenue afin de correspondre à l’idée de renouvellement porté par Emmanuel Macron. Mais qu’il faut lever les blocages. Un message pour Corinne Vezzoni, un temps annoncé comme candidate à la candidature mais très discrète depuis ? Quid de la CNI ? « On attend que les choses se clarifient« , commente Alexandra Louis, pressée d’entrer dans le vif du sujet de la campagne. Sur la liste des prétendants, « ne figure peut-être pas encore le bon candidat« , glisse-t-elle. Reste donc à guetter les prochains dépôts de dossier… Le suspens est total (ou presque).

[ad_2]

Copyright Source link

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

la France lance des « plateformes d’expérimentations »

Previous article

Alerte info: Des Généraux égyptiens en Guinée pour la formation d’officiers du pays qui démarre ce lundi( sources sûres)

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Politique